Sur le terrain, au bureau ou même en ligne, rejoignez une communauté de bénévoles passioné·es !

S'engager

Le Covid-19 change nos vies. Nous aussi, à Greenpeace, nous faisons ce qui est devenu nécessaire et fermons temporairement nos locaux : notre bureau se vide – mais notre travail continue.

Pour chacun·e d’entre nous, plus les jours passent et plus le coronavirus pose problème. Tout le monde doit maintenant prendre la situation au sérieux et se protéger soi et les autres. Nous devons changer nos habitudes et nos comportements – mais nous devons faire face à cette crise ensemble, en tant que communauté soudée.

À Greenpeace aussi, beaucoup de choses vont changer à partir d’aujourd’hui. Jusqu’au 30 mars, notre bureau luxembourgeois passera au télétravail, c’est-à-dire que nous allons travailler depuis chez nous. Notre bureau sera vide, notre réception restera fermée et vous ne nous verrez plus dans la rue – mais notre travail de protection de l’environnement et du climat se poursuit.

« Avec le télétravail, nous voulons aider à contenir la pandémie. explique le directeur de Greenpeace Luxembourg, Raymond Aendekerk. D’après les experts, il est possible de limiter la propagation du virus afin d’aider notre système de santé à fonctionner correctement et ainsi de faire en sorte que les malades soient bien traité·es. »

Solidarité

« Rester chez soi à l’heure du Covid-19 est une forme de solidarité. Une autre est d’aider celles et ceux qui en ont besoin dans cette situation – les plus âgé·es et les personnes dont l’état de santé les rends particulièrement vulnérables au virus. C’est une question de protection de notre environnement social. » Explique Raymond Aendekerk.

Le gouvernement luxembourgeois appelle également à la solidarité de tout le monde : « La situation est grave. Nous avons besoin de faire preuve d’entraide afin de contrôler la situation de la meilleure façon possible. » a déclaré le premier ministre Xavier Bettel. « C’est l’affaire de tous. » Il a salué les nombreuses initiatives de ceux qui veulent aider les autres. « C’est tout à fait ce dont nous avons besoin à l’heure actuelle. »

La plupart des employé·es de Greenpeace savent déjà comment fonctionne le télétravail. Mais pour la première fois, l’intégralité du bureau composé d’une vingtaine de personnes travailleront ensemble, depuis chez elles.

Ensemble, nous affronterons cette période difficile pour revenir, plus forts qu’avant, pour protéger notre maison à tous : notre planète.

Source article : Greenpeace Allemagne