Luxembourg, le 1er octobre 2021Les organisations [1], dont le Mouvement Ecologique, natur&ëmwelt et Greenpeace Luxembourg, entre autres, supporteurs de cette initiative citoyenne européenne (ICE) [2] se réjouissent du grand succès de cette campagne qui a pu recueillir plus de 1,16 million de signatures dans toute l’UE. L’ICE « Sauvons les abeilles et les agriculteurs » demande une réduction de l’utilisation des pesticides de synthèse de 80 % d’ici 2030 et de 100 % d’ici 2035 dans toute l’UE, des mesures visant à restaurer la biodiversité sur les terres agricoles et un soutien massif aux agriculteurs dans la transition vers l’agriculture biologique et la réalisation des mesures agro-écologiques.

Au Luxembourg aussi, le nombre minimum de 4 503 a été nettement dépassé avec 5 293 signatures. Cela montre que, dans notre pays aussi, de nombreux citoyen*nes s’engagent en faveur d’une agriculture sans pesticides et respectueuse de la santé et de l’environnement, et qu’il est dans l’intérêt des citoyen*nes de favoriser d’avantage une agriculture durable. Si les autorités compétentes confirment les signatures, la Commission européenne et le Parlement européen devront mettre les demandes de l’initiative à l’ordre du jour. La Commission européenne, mais aussi le gouvernement luxembourgeois et les ministères concernés doivent agir.

Raymond Aendekerk, Directeur de Greenpeace Luxembourg affirme : « Le succès de cette initiative montre, une fois de plus que les demandes aux responsables politiques sont claires. La biodiversité et la survie de nos agriculteurs et producteurs de denrées alimentaires sont étroitement liées. Les objectifs de l’UE visant à préserver le climat et l’environnement et à promouvoir une agriculture durable, comme le prévoient le Green Deal et la stratégie « farm to fork », ne doivent pas rester lettre morte. »

Roger Dammé, apiculteur et responsable en matière de pesticides au Mouvement Ecologique : « Le succès de l’ICE « Sauvons les abeilles et les agriculteurs ! » confirme également qu’il est grand temps de s’attaquer enfin aux mesures essentielles du Plan d’action national pour la réduction de l’utilisation des pesticides, qui attendent d’être mises en œuvre depuis près de 5 ans. En outre, il indique clairement qu’une réforme en profondeur de la politique agricole de l’UE est absolument nécessaire et est réclamée par de nombreux citoyens européens. Là aussi, le gouvernement luxembourgeois doit faire davantage des efforts. Jusqu’à présent, cet important dossier est marqué d’un manque de transparence et d’échange ouvert avec les organisations environnementales et la société civile. »  

Lea Bonblet, directrice de natur&ëmwelt a.s.b.l. : « La campagne autour de l’initiative citoyenne européenne n’a pu être menée que virtuellement en raison de la situation de COVID. Néanmoins, elle a été couronnée de succès et envoie ainsi un message clair : les citoyens soutiennent l’objectif de réduction des pesticides et la préservation de notre biodiversité. Nous vous rappelons que la vie sur terre est un exercice d’équilibre. Il est important d’œuvrer à la protection de la biodiversité dans un paysage naturel et culturel diversifié. Par conséquent, il faut empêcher toute fragmentation supplémentaire du paysage, renaturaliser et reconnecter les habitats. L’augmentation de la diversité structurelle doit être aussi obligatoire dans les villes (par des avenues bordées d’arbres, des ceintures vertes et des parcs ainsi que par la réduction des surfaces imperméabilisées) que dans l’agriculture. »


[1] L’initiative citoyenne européenne (ICE) « Sauvez les abeilles et les agriculteurs » est soutenue par une alliance de plus de 220 organisations de toute l’Europe. Le Mouvement Ecologique, Greenpeace Luxembourg et natur&ëmwelt ainsi que de nombreuses autres organisations environnementales, dont par exemple la Plateforme Meng Agriculture et Ouni Pestiziden et leurs organisations membres, soutiennent l’initiative et ont lancé l’appel à signatures.

[2] Jusqu’à présent, seules six ICE ont été validées par la Commission européenne, soit moins de 6 % des 108 initiatives lancées. En cas de réussite, la Commission européenne devra analyser les demandes des citoyens et y répondre. Le Parlement devra quant à lui recevoir en audience les sept membres du comité citoyen, et il pourra écrire et voter une résolution basée sur leurs demandes.

Best Vegetables for Overwintering. © Mitja  Kobal / Greenpeace S'engager