#Océans

Protégeons 30% des océans d’ici 2030

J'agis

Malgré l’appel de plus de 1,8 million de personnes à travers le monde, les négociations à l’ONU pour un traité mondial visant à protéger les océans se sont achevées sans avancée majeure. La phase finale des négociations aura lieu au printemps 2020. Tous les espoirs restent permis. 

Le statu quo n’est pas une option pour protéger les océans

Quels sont les résultats des négociations à l'ONU pour la protection des océans ?

L’objectif des négociations qui se sont clôturées la semaine dernière était d’obtenir un traité mondial sur la haute mer qui pourrait contribuer à protéger au moins 30% des océans d’ici 2030. Malheureusement, les plus de 190 pays présents à l’ONU ne l’ont pas entendu de cette oreille. Le niveau d’urgence requiert des actions immédiates. Or, c’est le statu quo qui est ressorti des négociations, ce qui ne va pas sauver nos océans ni le climat.

Je participe à la protection des océans

La Belgique ambitieuse pour sauver nos océans, d’autres pays pourraient lui emboîter le pas

Même si la Belgique a une position ambiguë et problématique sur l’exploitation minière en eau profonde, elle figure parmi les rares pays de l’Union européenne à vouloir un traité ambitieux. Elle revendique une protection d’au moins 30% des océans d’ici 2030. Espérons que d’autres pays vont lui emboîter le pas d’ici le printemps 2020. Et espérons aussi que notre pays revoie sa position sur l’exploitation minière en eau profonde !

Les océans nous permettent de respirer

Quels sont les résultats des négociations à l'ONU pour la protection des océans ?

Les océans sont essentiels à la vie sur Terre : ils procurent 50 % de l’oxygène que nous respirons, grâce à la photosynthèse réalisée par le phytoplancton. Ils sont par ailleurs de véritables « pompes à carbone » : ils absorbent environ 30 % des émissions mondiales de CO2, ce qui les rend indispensables à la lutte contre les changements climatiques. Ne pas protéger les océans n’est tout simplement pas être une option.

Le combat n’est pas terminée et l’espoir est encore permis. Signez notre pétition pour réclamer une meilleure protection des océans !

Je participe à la protection des océans