Les tortues de mer font partie des créatures marines les plus belles et les plus mystérieuses, dont la plupart des espèces sont malheureusement menacées d’extinction. Mais qu’est-ce qui rend ces reptiles si particuliers ?

Les tortues de mer arpentent les océans du monde entier et nous fascinent depuis des milliers d’années. Mais comme l’ensemble de la faune sous-marine, elles peinent de plus en plus à survivre sur une planète en pleine mutation : les tortues sont en effet confrontées à la pollution plastique, au forage pétrolier ou encore à la pêche industrielle.

Créer un réseau de réserves marines, qui couvrirait une surface d’au moins 30 % des océans, permettrait aux tortues, mais également aux autres espèces animales comme la baleine ou le thon rouge, de prospérer. 

Comme si nous avions encore besoin de nous convaincre de la nécessité de protéger nos océans, voici un petit top des faits les plus fascinants au sujet des tortues : 

1. Les tortues de mer sont ancestrales

Elles sont vraiment, vraiment vieilles. Ce n’est pas juste qu’elles vivent longtemps : les tortues de mer parcourent la Terre depuis plus de 150 millions d’années ! Pour vous donner une idée, les dinosaures se sont éteints il y a 65 millions d’années.

2. La tortue luth est le reptile le plus rapide au monde.

Lourdes et apathiques sur terre, les tortues de mer ont l’air aussi lentes que leurs cousines de terre. Pourtant, la tortue luth – dont le corps lui permet de glisser dans l’eau avec aisance  – peut atteindre la vitesse de nage de 35km par heure dans la mer. 

3. La tortue luth pourrait aussi bien être le plus gros reptile au monde

Cela dépend vraiment de votre façon de prendre les mesures, mais les tortues luths peuvent atteindre la taille d’un lit double : ce qui veut dire qu’elle rivalise avec le dragon de komodo et le crocodile marin au titre du plus gros reptile. À moins bien sûr que vous ne comptiez Nessie et Godzilla.

4. Les tortues de mer ont des GPS intégré

Les tortues passent leur vie à explorer les océans. Elles parcourent des milliers de kilomètres à travers les eaux du monde entier pour se nourrir et se reproduire. Et pour cela, elles disposent d’un système de navigation intégré qui permet aux tortues femelles de retourner sur la plage où elles sont nées pour y pondre leurs propres œufs.

5. Les tortues luths adorent la gelée

Les méduses constituent l’alimentation principale des tortues luths. Leur œsophage est adapté pour avaler les gelées glissantes et urticantes, et est tapissé de pointes orientées vers l’arrière afin de dépecer leurs proies, sans retour possible. Le truc, c’est que sous l’eau, un sac en plastique ressemble carrément à une méduse, et que les tortues les consomment par erreur.

Les tortues peuvent confondre les déchets plastiques avec de la nourriture © Troy Mayne / Oceanic Imagery Publications

6. Les tortues vertes sont végétariennes

Les tortues n’aiment pas toutes la même nourriture – certaines se repaissent de crustacés, quand d’autres grignotent des éponges – mais les tortues vertes (ou tortues franches) n’aiment rien de mieux que l’herbe et les algues marines. Curieusement, elles ne deviennent végétariennes qu’à l’âge adulte – les bébés tortues vertes mangent n’importe quoi.

7. Le sexe d’une tortue est déterminé par la température

La naissance des tortues de mer, mâles ou femelles, dépend de la température de l’endroit où elles se trouvent dans le nid. S’il fait plus que 28-29ºC, la tortue naît femelle. Plus froid et c’est un mâle.

8. Les bébés tortues doivent affronter une course d’obstacles de prédateurs

Dur dur d’être un bébé tortue. Après leur éclosion sur la plage, ils se précipitent vers la mer. Mais avant de l’atteindre, ils doivent affronter des crabes, des oiseaux, des lézards et d’autres créatures affamées. Et ce n’est que le début ! Les bébés tortues savent que les chances ne sont pas en leur faveur, alors dès qu’ils atteignent l’eau, ils nagent aussi vite et aussi loin qu’ils le peuvent du rivage et ce pour plusieurs jours. Pas mal pour une première baignade. 

Les bébés tortues, comme cette petite tortue luth, affrontent les pires dangers avant d’atteindre l’océan © Jody Amiet / Greenpeace

9. Les tortues de mer discutent entre elles avant l’éclosion

On pensait que les tortues ne produisaient aucun son. Mais nous savons aujourd’hui que c’est faux : les tortues de mer se parlent avant même d’avoir éclos. Alors qu’elles sont encore dans leurs œufs, les tortues communiquent entre elles en émettant des cris et des couinements. Selon l’hypothèse actuelle, elles font ça afin de coordonner leur éclosion.

C’est pour toutes ces raisons – et bien d’autres – que les tortues de mer méritent une chance de survivre. Un réseau de sanctuaires marins permettrait de protéger la faune et la flore du forage en eau profonde, des chalutiers et des marées noires. Des zones protégées permettront de soulager les tortues et autres créatures marines des effets de la pollution plastique et du dérèglement climatique. 

C’est grâce à cette protection que les tortues de mer en pleine santé nageront vers l’avenir.

Protégeons les océans

Demandons la création de sanctuaires marins pour protéger les espèces de cet écosystème précieux !

S'engager

Article originale : Greenpeace UK