Want to do more?
#Greenpeace #Militant·es Les Mardis verts au Luxembourg : une newsletter hebdo pour devenir écolo

Chaque mardi dans votre boîte aux lettres, on décrypte l’empreinte écologique d’un objet du quotidien.

S'engager ×

Luxembourg, le 13 septembre 202150 ans de mobilisation, 50 ans de combats, 50 ans de victoires, 50 ans de non-violence, 50 ans d’indépendance politique et financière, 50 ans d’espoir et d’actions au service de la planète.

Il y a 50 ans, au large de l’Alaska, plusieurs militantes et militants lançaient leur première action pour la protection de l’environnement et la promotion de la paix sous la bannière de Greenpeace. Si le mouvement vert et pacifique est aujourd’hui devenu une organisation mondiale agissant sur de nombreux fronts, la protection de la planète et de la biodiversité est restée au cœur de ses missions au fil des décennies. 

Souvenez-vous : les actions anti-OGM à Cactus, les feux d’artifices à Cattenom, Ken quittant Barbie en protestation à la déforestation de Mattel… tout cela, c’est Greenpeace ! Pour alerter l’opinion publique sur les activités néfastes au climat, à la biodiversité et à l’humanité, nous marquons les esprits, le tout sans jamais renier nos valeurs de non-violence.  

Les débuts de Greenpeace : une action innovante pour témoigner et s’opposer

L’aventure de Greenpeace commence le 15 septembre 1971, lorsqu’un groupe de jeunes militants nord-américains, pacifistes et écologistes, embarque à bord d’un navire de fortune, le Phyllis Cormack, pour tenter de s’opposer aux essais nucléaires américains prévus sur l’île d’Amchitka, au large de l’Alaska. 

Cette action symbolique, audacieuse et un peu folle fut très efficace : les images de cette épopée ont fait sensation dans le monde entier, repoussant l’essai et conduisant les États-Unis à mettre un terme à leurs projets nucléaires sur cette zone.

« Depuis 50 ans, Greenpeace sensibilise l’opinion publique et lance l’alerte sur la destruction de l’environnement à partir de cette idée révolutionnaire. Nous sommes toujours convaincus que quelques citoyennes et citoyens engagé·es peuvent changer le monde », rappelle Raymond Aendekerk, directeur de Greenpeace Luxembourg.

Des valeurs fortes depuis 50 ans : non-violence et indépendance

50 ans plus tard, le mouvement Greenpeace, aujourd’hui présent dans 55 pays, a beaucoup évolué et œuvre désormais dans le monde entier. Pour autant, ses valeurs constitutives n’ont pas changé depuis 1971 : non-violence ainsi qu’indépendance politique et financière vis-à-vis des entreprises, partis politiques, gouvernements ou groupes d’intérêt économique en toute circonstance. L’organisation refuse toutes subventions publiques et contributions d’entreprises. 100 % de ses ressources proviennent de ses 3 000 000 adhérentes et adhérents dans le monde, dont plus de 10 000 au Luxembourg.

Colonne vertébrale du travail de l’organisation, ces valeurs inspirent et structurent toute sa démarche et sont indissociables de sa détermination à agir.

La mission de Greenpeace consiste à garantir la capacité de la Terre à préserver la vie dans toute sa diversité. Le travail de l’association s’articule autour de plusieurs grandes thématiques dans lesquelles urgence climatique, protection de la biodiversité, injustices sociales et inégalités environnementales sont abordées. Depuis un demi-siècle, Greenpeace dénonce les atteintes à l’environnement (dérèglements climatiques, destruction des océans et des forêts et de leur biodiversité, pollutions toxiques, recours au nucléaire, …) et propose des solutions qui contribuent à la protection de la nature et au maintien de la paix. Les études scientifiques confirment ce que Greenpeace prêche depuis des années. L’ignorance ne doit plus excuser l’inaction.

« Depuis 50 ans, notre détermination, notre expertise et la mobilisation de millions de personnes à nos côtés partout sur toute la planète nous ont permis de remporter de nombreuses victoires et de montrer que d’autres voies sont possibles, poursuit Raymond Aendekerk. L’engagement et l’optimisme sont incontournables. À Greenpeace, nous avons la conviction que même si les défis considérables posés à l’humanité sont plus grands que jamais, il est possible de changer les dynamiques de pouvoir et les comportements individuels. 50 ans après sa naissance, Greenpeace reste fidèle à ses origines et notre détermination n’a pas changé : construire une société qui donne la priorité aux êtres vivants et à l’environnement. »