"*" indicates required fields

Mettons fin à l’ère du pétrole et du gaz !

    Je demande aux entreprises pétrolières de :
  • Mettre un terme à leurs activités climaticides, et en priorité à leurs nouveaux projets pétroliers et gaziers.
  • Reconnaître les crimes qu’elles ont commis.
  • Prendre leurs responsabilités et payer pour les dommages causés.
270 voix exigent que des décisions fortes soient prises durant la COP28 !
✓ Valid number ✕ Invalid number

METTONS FIN À L’ÈRE DU PÉTROLE ET DU GAZ !

Les événements climatiques extrêmes se multiplient à travers la planète.

Activists Approach Shell Oil Platform in the Atlantic Ocean
Greenpeace climate justice activists approaching Shell platform en route to major oilfield with message: ‘STOP DRILLING. START PAYING.’

L’Europe est également touchée de plein fouet : des incendies exceptionnels se déchaînent en Grèce, des vagues sécheresses se succèdent aux inondations en France, inondations qui frappent également l’Italie. De nombreuses catastrophes imputées aux dérèglement climatiques ont marqué l’année écoulée. 

La transition énergétique est essentielle pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Cela a un coût, que tous les ménages ne peuvent supporter et comptent sur l’aide de la collectivité pour ne pas voir l’écart social s’agrandir. Une avancée marquante de la COP 27 a été la mise en place d’un fonds pour les pertes et dommages en faveur des pays défavorisés et les plus touchés par les effets du changement climatique. Le Luxembourg s’est engagé à hauteur de 220 millions d’euros sur 5 ans. Il est nécessaire de faire davantage mais où trouver l’argent ?  

Alors que des efforts sont consentis par une partie de la population, les compagnies pétrolières et gazières continuent à enregistrer des profits indécents : les cinq plus grands groupes pétroliers ont cumulé 143,1 milliards d’euros de bénéfice net en 2022 (source : Le Monde, article du 8 février 2023). Pourtant, l’industrie pétrolière et gazière ne compte que pour 1% de l’investissement mondial dans les énergies renouvelables (Source : International Energy Agency). Au Luxembourg, une partie de l’argent de l’industrie pétrolière passe par des SOPARFI, ces sociétés de participation financière qui, notamment, permettent d’optimiser fiscalement les bénéfices et de les transférer aux actionnaires sous forme de dividendes. Par exemple, parmi elles, des filiales de Repsol présentes au Luxembourg ont généré 380 millions de bénéfices en 2022, sans payer aucun impôt localement. 

Greenpeace Canada projects Make Polluters Pay on Canada’s Environment Minister’s office in Montreal as COP28 begins
Protesters Erect Giant Spoof Billboard at Shell’s HQ in London

Les infrastructures existantes émettent déjà trop de gaz à effet de serre pour limiter le réchauffement à +1,5°C, selon l’objectif de l’accord de Paris. Pourtant, de nouveaux projets d’extraction et d’installations pétrolières et gazières sont prévus ou en cours de déploiement. C’est de la folie ! il est temps d’arrêter tout exploitation supplémentaire, et de faire payer les principaux responsables de la destruction !

Ni le gaz, ni le pétrole, ni le charbon ne font partie de la solution d’une transition énergétique et d’une planète viable pour les générations futures.
Malheureusement, les compagnies pétro-gazières continuent d’ignorer ce constat scientifique. Elles font tout pour nous faire croire à leur tournant vert. En réalité, elles nous mènent consciemment droit dans le mur en nous enfermant dans un système énergétique dépendant de leurs énergies toxiques. Tout ça pour faire toujours plus d’argent, sur le dos des gens et du climat.

Un monde sans gaz, sans pétrole et sans charbon, c’est possible !
Nous demandons que la recherche aveugle de profit à court terme ne se fasse pas au détriment de la protection de la vie sur terre.