MISE A JOUR 25 mai 2021 : dans sa décision prise suite à notre plainte, le Jury d’Éthique Publicitaire confirme qu’il est trompeur de qualifier le gaz fossile de « respectueux de l’environnement ». Le lobby du gaz à l’origine de la publicité devra donc la modifier ou la retirer. Soyons clairs : le gaz fossile n’est pas « écologique » et donc, continuer à le subventionner est inacceptable. Cette décision est une victoire pour le climat, mais aussi pour tous ceux et toutes celles qui veulent contribuer à sa protection en optant pour les énergies renouvelables !


C’est un citoyen inquiet qui a attiré notre attention sur la publicité « scandaleuse » qui fleurit dans les rues de Bruxelles. L’affiche a pourtant l’air bien innocente : une chaudière à gaz est confortablement installée dans un canapé, flanquée du slogan « Énergie positive ». Toute de vert, blanc et bleu vêtue, on pourrait presque y voir une publicité pour Recupel ou pour un supermarché.

Jusqu’à ce qu’on y réfléchisse un peu. Une chaudière à gaz associée à de l’« énergie positive » ? Depuis quand le gaz fossile est-il une énergie positive ? Et quoi qu’il en soit, qu’entend-on vraiment par « énergie positive » ? Nous avons décidé d’aller voir ce qui se cache derrière cette affiche, et d’examiner les affirmations de cette publicité.

Vous souhaitez une énergie vraiment respectueuse de l’environnement ? Alors, optez pour un fournisseur d’énergie vraiment vert !

J’opte pour un fournisseur vraiment vert
Photo by Spencer Imbrock on Unsplash

Publicité mensongère

Tout d’abord, l’annonce est publiée par gas.be, la fédération du secteur gazier belge. Il n’est donc pas surprenant qu’ils souhaitent encourager les consommateurs à installer une nouvelle chaudière à gaz. En effet, c’est synonyme de travail pour un installateur, ainsi que de ventes assurées pour les distributeurs et fournisseurs de gaz affiliés. Mais c’est là que le bât blesse : offrir une prime pour l’installation de nouvelles chaudières à gaz revient à subventionner le maintien d’un système fossile, et compromet nos objectifs climatiques.

On peut difficilement reprocher au secteur du gaz de faire de la publicité pour ses propres activités. Sur ce point, nous n’avons rien à redire. Par contre, il est interdit de diffuser de la publicité déloyale ou trompeuse. Les règles en la matière ont été élaborées par le JEP (Jury d’Éthique Publicitaire), qui en contrôle également le respect. Or, le Code de la publicité écologique vise à protéger le consommateur contre une exploitation abusive de sa préoccupation pour l’environnement. En présentant le gaz fossile comme une « énergie positive » et « respectueuse de l’environnement », cette publicité viole largement ce code.

Le gaz fossile reste un gaz fossile

En effet, le gaz fossile n’est certainement ni à faible teneur en carbone ni respectueux du climat ou de l’environnement, et il contribue largement à la crise climatique. Non seulement sa combustion émet du CO2 (récemment, les émissions européennes de CO2 du gaz ont même dépassé celles du charbon), mais en plus, toutes les étapes de sa production entraînent également des émanations de méthane, un gaz à effet de serre bien plus puissant encore. Du point de vue du climat et de l’environnement, le gaz fossile n’est donc certainement pas une « énergie positive ».

Pour cette raison, l’arrêt progressif de l’utilisation du gaz fossile doit être aussi rapide que possible. En 2035 au plus tard, nous devons fermer le robinet du gaz fossile en Europe. L’octroi d’une aide financière pour l’installation de nouvelles chaudières à gaz est diamétralement opposé à cet objectif et menace de nous maintenir dans la dépendance au gaz fossile pour les décennies à venir. Nous avons déjà écrit qu’en Belgique, le potentiel du gaz vert, ou biométhane, est limité. Le secteur lui-même évoque 9 % de notre consommation actuelle de gaz. L’hydrogène renouvelable ne jouera également qu’un rôle mineur, et principalement dans l’industrie. L’affirmation figurant sur le site gas.be selon laquelle le gaz est « de plus en plus vert » est donc trompeuse : le principal combustible d’une nouvelle chaudière à gaz restera du gaz fossile.

Investir dans le chauffage du futur

Au lieu de continuer à subventionner les combustibles fossiles et de diffuser de la publicité mensongère à leur sujet, il serait préférable de fournir des conseils et un soutien aux familles qui souhaitent mieux isoler, rénover leur logement, ou y installer une pompe à chaleur électrique. En combinaison avec une bonne isolation, et si possible avec des panneaux solaires, cette technologie est beaucoup plus efficace et utilise en outre une énergie totalement renouvelable.

Si nous voulons accélérer ce passage, nous devons déplacer la fiscalité sur l’énergie de l’électricité vers les combustibles fossiles. Nulle part dans l’Union européenne, la différence de prix entre l’électricité et le gaz n’est aussi importante qu’en Belgique. En d’autres termes, le prix relativement élevé de l’électricité entrave la percée des pompes à chaleur, pourtant beaucoup plus efficaces, et donc meilleures pour le climat, que les combustibles fossiles (gaz ou pétrole). C’est que se situe le vrai « scandale ».

Vous voulez vraiment une « énergie positive » ? Alors, optez pour un fournisseur d’énergie vraiment vert !

J’opte pour un fournisseur vraiment vert Je partage sur Facebook Je partage sur Twitter Je partage sur Whatsapp
Facebook Facebook Instagram Instagram Twitter Twitter YouTube YouTube Pinterest Pinterest

Passez à l’électricité verte

Savez-vous où se situe vôtre fournisseur ? Est-il vert ou pouvez-vous trouver mieux ?

J'agis ×