Envie d’en faire plus?
J'agis ×

Dans le cadre du G7 qui s’est tenu en Grande-Bretagne, du 11 au 13 juin, Greenpeace a réalisé une magnifique vidéo dans laquelle 300 drones ont été utilisés pour créer des images animées en 3D à couper le souffle d’animaux emblématiques. Les animaux viennent des quatre coins du monde et on les voit descendre en Cornouailles pour demander aux leaders du G7 d’agir maintenant pour lutter contre la crise du climat et de la nature. Qu’en est-il réellement ? 

G7 : trop vague, trop flou

Ce G7 était très attendu car les résolutions prises par ce dernier donneront le ton pour les mesures pour lutter contre le changement climatique et la perte de biodiversité, à six mois de la COP26, et pour l’accès aux vaccins pour les pays les moins riches.

Rejoignez-nous pour un monde plus vert et plus juste

Climat, un disque rayé

Les annonces qui ont été confirmées sont celles qui mettent fin aux centrales alimentées par le charbon, énergie fossile la plus polluante, sauf si des mesures de compensation environnementale sont en place, comme le captage de CO2. Tout investissement ou soutien public sera suspendu cette année. 

La question centrale du désinvestissement des énergies fossiles, qui inclut le charbon bien sûr, mais également le gaz et le pétrole, n’a pas été annoncée. Ce sommet ressemble à un disque rayé des mêmes vieilles promesses. Si l’on ne décide pas de mettre fin à tous les nouveaux projets de combustibles fossiles – ce qui doit être fait cette année si nous voulons limiter les hausses dangereuses de la température mondiale – ce plan est très insuffisant.

Quant au financement climat qui devrait être relevé pour atteindre 100 milliards par an d’ici 2025 afin de permettre aux pays les plus pauvres de s’adapter au changement climatique, le G7 n’a pas annoncé de nouvelles hausses, une honte après des années de promesses non réalisées.

Nature, une grande absente

A voir : vidéo forte et touchante réalisée à l’occasion du G7

Quant à la protection de la biodiversité, aucun plan n’est venu sur la table pour limiter son extinction d’ici à 2030.

S’il est difficile de savoir exactement ce que l’avenir nous réserve, ce que nous savons, c’est que les choix que nos leaders font aujourd’hui façonneront notre société, notre économie, notre santé, notre climat et notre nature pour les décennies à venir. Le G7 n’a pas été à la hauteur. Nous, par contre, nous le serons.

Vaccins, insuffisant

Le G7 s’est engagé à produire 1 milliard de vaccins pour les pays les plus pauvres. On est loin de ce que nous espérions. Selon plusieurs ONG dont Greenpeace, il faudrait 11 milliards de doses pour enrayer la pandémie. Là encore, les plus riches de la planète laissent les populations les plus pauvres se débrouiller. 

L’action reste trop lente, trop insignifiante. En combinant l’art et le militantisme, nous avons voulu créer un moment qui rappelle aux leaders du Royaume-Uni, des États-Unis, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon et du Canada l’importance de l’action. 

Nous serons encore là dans les mois qui viennent pour rappeler aux responsables politiques que cette décennie est cruciale, que la rapidité de l’action fera la différence.

Rejoignez-nous pour un monde plus vert et plus juste Je partage sur Facebook Je partage sur Twitter Je partage sur Whatsapp
Facebook Facebook Instagram Instagram Twitter Twitter YouTube YouTube Pinterest Pinterest