#Volontaires

Devenez volontaire

J'agis

En octobre 2018, vous avez été nombreux à vous rendre aux urnes pour les élections communales. En mai, vous retournerez voter pour les élections régionales, fédérales et européennes. Dans les deux cas, la qualité de l’air, la mobilité et le changement climatique ont été ou seront des thèmes déterminants. Greenpeace de son côté fait pression et s’assure que les politiciens n’oublient pas leurs promesses une fois en place. Et c’est clair, nos groupes locaux jouent un rôle clé !

Rencontre à Liège

Mi janvier, notre groupe local de Liège était présent à la rencontre avec le  bourgmestre Willy Demeyer et le nouvel échevin de la mobilité Gilles Foret. La prise de contact a été positive. Elle a permis de mettre en exergue les éléments sur lesquelles la Ville peut et doit agir, et les changements tributaires des décisions et des budgets de la Région… Des éléments à garder en tête à la veille des élections régionales ! Enfin, une proposition a été faite de constituer un groupe de travail “qualité de l’air” avec des associations locales et des politiciens.

Cette rencontre en petit comité a été suivie le lundi 4 février, avant le Conseil communal de Liège, de la remise de la pétition initiée sur la plateforme citoyenne 11M : “Pour des pistes cyclables plus sûres et des transports en commun plus efficaces à Liège”. Soutenue par près de 6.600 signataires, la pétition a été remise aux politiciens locaux en grande pompe. Ces derniers étaient guidés jusqu’à l’Hôtel de Ville par une piste cyclable installée pour l’occasion et ils étaient accueillis par près de 500 citoyen.ne.s qui ont simulé une mort par asphyxie.

Rencontre à Namur et d’autres à venir

À Namur, notre groupe local a participé, en compagnie d’un représentant du GRACQ Namur, à la rencontre avec les échevines Charlotte Mouget, chargée de la transition écologique, et Stéphanie Scailquin, en charge de la mobilité. Là aussi, la discussion était constructive et les deux échevines plutôt réceptives à nos revendications. Il faudra donc garder un oeil sur les projets de la capitale wallonne.

D’autres rencontres suivront prochainement à Charleroi, Gand et Anvers. Dans la ville portuaire, notre groupe local continue de porter sa pétition démarrée sur 11M et a formé une sorte de coalition “qualité de l’air” avec Filter-Café-Filtré et stRaten-generaal.

Cela bouge également dans d’autres villes. Louvain par exemple a connu une victoire fin de l’année dernière puisque le projet de construction d’un parking souterrain de 600 places sous le parc Bruul a été abandonné. Notre groupe local présent sur place va d’ailleurs  prochainement remettre aux élus sa pétition 11M en compagnie de l’association Bruul bruult, du Fietsersbond et de TreinTramBus. Cette collaboration entre associations permet de développer une vision de la mobilité complète qui inclut les citoyens, les cyclistes et les usagers des transports en commun.

Des paroles aux actes

Au niveau local, régional ou fédéral, nous vérifierons que les actions des élu.e.s, et pas seulement leurs paroles, témoignent de la prise au sérieux des demandes des citoyens à respirer un air pur, à se déplacer durablement et à agir de façon à minimiser l’impact sur le changement climatique. Nous attendons en effet des niveaux de pouvoir qu’ils regardent dans la même direction et collaborent aux mêmes objectifs. Ni la qualité de l’air ni le climat n’a de frontière.

Vous aussi vous souhaitez rejoindre un groupe local ? C’est par ici !