#Agriculture #Alimentation #Climat #Politique

Davantage de soutien à l’élevage écologique !

J'agis

C’est la semaine mondiale sans viande ! Sept jours sans viande. Et si l’on en profitait simplement pour réduire notre consommation de viande, au quotidien ? Voici trois bonnes raisons de s’y mettre.

1. Le climat, victime de l’élevage intensif

Qui dit (sur)consommation de viande, dit élevage industriel. Or, l’élevage à lui seul est responsable de près de 14 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, ce qui correspond approximativement aux émissions mondiales du secteur des transports.

Un revirement s’impose ! Les subsides agricoles ne devraient pas aller aux grands élevages industriels et intensifs, mais plutôt aux fermiers qui élèvent leurs animaux de manière écologique ou qui veulent avancer vers la transition, en tenant compte des limites que notre planète peut endurer.

2. Des forêts à l’autre bout du monde saccagées pour notre production de viande

L’élevage intensif, en plus d’être néfaste pour le climat, est aussi la principale cause de déforestation de l’Amazonie depuis 1970. Depuis 2008, la production de soja s’est quant à elle déplacée vers le Cerrado, la savane la plus riche en biodiversité au monde. Ce soja sert soit à nourrir le bétail sur place, soit à nourrir les animaux chez nous. Encore de bonnes raisons pour réduire notre consommation de viande !

3. Manger moins de viande et plus de légumes est bon pour la santé

Et quel est l’impact de notre régime alimentaire sur notre propre santé ? L’alimentation d’aujourd’hui, centrée autour d’aliments d’origine animale, a remplacé notre alimentation traditionnelle. Ceci a entraîné une augmentation des maladies chroniques d’origine nutritionnelle, comme l’obésité, le diabète, les maladies cardio-vasculaires ou encore les cancers, d’après un rapport de l’Organisation mondiale de la santé.

Si l’ensemble de la population continue d’adopter le régime occidental actuel, d’ici 2050, il y a de fortes chances pour que les maladies telles que l’obésité, le diabète, ou encore les maladies cardio-vasculaires, gagnent encore du terrain pour finalement devenir des fléaux mondiaux.

Est-ce cela que nous voulons ? La réponse semble toute trouvée…

Le climat, nos forêts et notre santé sont autant de bonnes raisons pour diminuer dès aujourd’hui notre consommation de viande.

  • Envie de vous y mettre et de tester de nouvelles recettes ? Rendez-vous sur le site d’Eva pour faire le plein d’inspiration.
    Envie malgré d’un petit bout de viande ? Veillez à ce qu’elle soit produite de façon bio et locale et que le producteur reçoit un prix juste. Voici quelques adresses.