A peine le Rainbow Warrior a-t-il quitté la Belgique que déjà, il menait une action contre Shell en mer du Nord. Le géant pétrolier entend abandonner les fondations d’anciennes plates-formes pétrolières en pleine mer au lieu de les démanteler et de récupérer les restes d’hydrocarbures. Inadmissible !   

Le Rainbow Warrior en action contre Shell

Lundi 14 octobre : alors que le Rainbow Warrior est à proximité, des grimpeurs escaladent les plates-formes de Shell et accrochent des bannières avec les mots : Clean up your mess, Shell (Nettoie tes déchets, Shell !). Au total, ces plates-formes contiennent plus de 11.000 tonnes de pétrole. C’est inadmissible d’autant plus qu’en 1998, les membres de la Commission OSPAR (Convention pour la protection du milieu marin de l’Atlantique Nord-Est), dont la Belgique, ont convenu d’interdire le déversement et l’abandon de plates-formes dans l’Atlantique Nord-Est, y compris la mer du Nord. Shell a toutefois demandé au gouvernement britannique une dérogation pour ces plates-formes, situées dans les mers d’Ecosse.

Le Rainbow Warrior en action contre Shell

J’agis pour la protection des océans

Les plans de Shell sont scandaleux et diamétralement opposés aux accords internationaux visant à protéger la mer. Les 11.000 tonnes de pétrole encore stockées dans les fondations des plates-formes finiront tôt ou tard dans la mer. C’est inacceptable. La mer du Nord n’est pas une poubelle. Shell doit nettoyer. Dès maintenant !

Le Rainbow Warrior en action contre Shell

Après plus de 24 heures, les grimpeurs ont dû quitter les plates-formes investies pour des raisons de sécurité, la météo devenant trop mauvaise. Ils ont rejoint le Rainbow Warrior. Même si le Rainbow Warrior quitte la région, le message reste, puisque nous avons peint en grand TOXIC WASTE sur l’une des plates-formes. Greenpeace tiendra Shell et d’autres géants du pétrole à l’oeil et demande aux Etats membres d’OSPAR de faire en sorte que Shell ne soit pas autorisée à laisser ses déchets toxiques traîner au milieu de l’océan.

J’agis pour la protection des océans


Facebook

Facebook

Instagram

Instagram

Twitter

Twitter

YouTube

YouTube
J'agis