Protection de l'Amazonie

Je signe

Du 3 au 6 novembre, une délégation de dirigeants autochtones brésiliens est en Belgique pour apporter leurs témoignages sur les violations de leurs droits et sur la destruction de l’Amazonie et du Cerrado. Ils demandent aux politiques et aux entreprises belges et européennes d’agir concrètement pour préserver ces écosystèmes extraordinaires. Vous aussi, demandez à la Belgique d’agir ! 

Je signe la pétition pour l’Amazonie

Stop à la déforestation importée

Des dirigeants brésiliens en Belgique pour témoigner de la destruction de leurs forêts

En tant que pays importateur de soja et de bois tropical, la Belgique a une grande responsabilité dans la lutte contre la déforestation et les violations des droits de l’homme au Brésil. C’est là l’une des raisons de la visite de la délégation brésilienne chez nous. Mais pas seulement. Ils demandent aussi à nos politiciens de cesser l’importation de l’ensemble des produits qui sont liés à la déforestation et aux violations des droits de l’homme. Cela concerne le soja et le bois bien sûr mais aussi, le boeuf, le cuir ou encore, le sucre. En tant que pays membre de l’UE, la Belgique doit plaider en faveur de la suspension de l’accord commercial avec le Mercosur jusqu’à ce que l’Amazonie et les écosystèmes du Brésil soient protégés.

Des dirigeants brésiliens en Belgique pour témoigner de la destruction de leurs forêts

Au Brésil, la production de soja pour l’alimentation animale a quadruplé au cours des deux dernières décennies. Une évolution qui conduit à une déforestation à grande échelle, à des violations des droits de l’homme mais qui a également des conséquences désastreuses sur le climat. De plus, depuis l’entrée en fonction du président Jair Bolsonaro, la population autochtone est de plus en plus confrontée à la violence et aux menaces de mort. La déforestation a affiché un triste record cet été. Le nombre d’incendies de forêt a augmenté de 111% entre janvier et août de cette année.

Avec comme message Sang autochtone: pas une goutte de plus, les dirigeants indigènes interpellent la Belgique et l’Europe de façon générale pour qu’elles agissent en faveur de la protection des forêts au Brésil.

Je signe la pétition pour l’Amazonie


Facebook

Facebook

Instagram

Instagram

Twitter

Twitter

YouTube

YouTube