A partir de ce dimanche soir à 18h, des ONG, des jeunes activistes du climat, des citoyens (connus) et des mouvements citoyens occupent la rue de la Loi pour exiger une loi climat. Occupy For Climate est une action d’une forme et d’une ampleur sans précédent : la Coalition Climat  (représentant 70 organisations), Act For Climate Justice, Youth for Climate et Extinction Rebellion y participent, entre autres. Cette occupation a lieu à un moment crucial. Malgré des mois de protestations massives contre le changement climatique, nos politiciens sont sur le point d’enterrer la loi sur le climat.

Occupy For Climate a débuté ce dimanche 24 mars à 18h et se poursuivra jusqu’à mardi lors du vote sur l’amendement de l’article 7bis de la Constitution, qui est actuellement ouvert pour révision. Un paragraphe doit être ajouté à cet article pour permettre une loi spéciale sur le climat, qui ancre les objectifs et la coopération entre les différents niveaux de pouvoir. Ces dernières semaines, cependant, il est devenu clair que les partis MR, Open Vld, CD&V et N-VA sont opposés à cet amendement constitutionnel.

Youth for Climate rejoint le mouvement pour montrer une fois de plus à quel point nous prenons au sérieux notre message : “respect existence or expect resistance”, déclare Adélaïde Charlier. “Les jeunes veulent être entendus, ils s’attendent à au moins un premier pas qui montre clairement que les politiciens sont conscients de la nécessité d’aborder d’urgence la problématique climatique pour ainsi nous garantir un avenir viable. Nous ne voulons pas payer le prix des actions irréparables entreprises par nos politiciens actuels.”

« Nous occupons la rue de la Loi, parce que certains partis politiques bloquent la loi sur le climat « , dit Nicolas Van Nuffel de la Coalition Climat. « Ils refusent toujours d’écouter les centaines de milliers de citoyens qui sont dans la rue depuis des mois”. Après des années de stagnation dans le domaine de la politique climatique en raison d’un manque d’ambition et de coopération, nous sommes aujourd’hui arrivés à un moment crucial. Lorsque le Parlement sera dissous début avril, l’article 7bis risque de ne plus pouvoir être révisé avant 2024 au moins. Le climat n’attend pas. Des phénomènes climatiques extrêmes et d’autres conséquences du changement climatique touchent aujourd’hui déjà les plus vulnérables de ce monde. Nous avons maintenant besoin d’une politique climatique convaincante qui remette la Belgique sur les rails pour tenir les promesses de l’accord de Paris sur le climat. »

Pour Occupy For Climate, c’est tout le mouvement climatique qui se mobilise. « C’est une manifestation citoyenne pacifique et ouverte à tous. Tout le monde est le bienvenu, citoyens jeunes et moins jeunes de tous les horizons qui se soucient du climat. Nous espérons que le plus grand nombre de personnes possible se joindra à nous pour accroître la pression sur les politiciens en faveur d’une loi sur le climat socialement juste. Beaucoup de scientifiques et de personnalités y participent également et soutiendront activement cette action de désobéissance civile dans les heures et les jours à venir « , dit Camille d’Act For Climate Justice, « We’re done asking nicely!”.

Occupy For Climate peut être suivi via les médias sociaux de Greenpeace, YouthForClimate, Coalition Climat ou via l’événement sur la page de Act For Climate Justice et le hashtag #occupyforclimate.