Vous voulez savoir qui est sur la liste? Soyez au rendez-vous chaque semaine. Nous exposons ici comment le secteur profite de la crise de la Covid-19 pour faire avancer ses intérêts en coulisses.

Qu’ils soient du secteur pétrolier ou de l’agroalimentaire, les firmes ont profité de la pandémie du coronavirus pour bloquer l’action climatique en maximisant le lobbying auprès du gouvernement afin qu’il exaucent leurs souhaits les plus chers, quitte à ce que cela ralentisse l’action climatique nécessaire pour faire face à l’urgence climatique et à la crise de la biodiversité. Dans ce blogue, nous exposons les faits sur ce qui se passe au Canada depuis le début du confinement.

La cupidité de cette industrie vous met hors de vous ? Vous pouvez agir. Écrivez au Cabinet fédéral et demandez-lui d’écouter les gens, et non les pollueurs, et d’organiser une consultation publique sur ce que devrait être une relance juste et verte.

Vous avez un tuyau? Écrivez-nous à [email protected]

NOUVEAU 👉 29 juillet 2020 – Le CAPP, le plus grand groupe de pression pétrolier du Canada, lutte contre les conditions climatiques rattachées à l’obtention d’une aide financière à cause de la Covid-19. 

Le stratège principal en matière d’énergie de Greenpeace Canada a déclaré : « L’ACPP repousse les conditions climatiques déjà minimes liées au renflouement fédéral. Cette réticence à faire face à l’avenir est l’une des raisons pour lesquelles les banques mondiales se portent garantes des sables bitumineux ».

ARCHIVES

(Cliquez sur les titres pour lire les détails.)

24 juillet 202024 juillet 2020 – L’ACPP et l’industrie du GNL font pression sur le gouvernement de la C.-B. pour obtenir une réduction à long terme sur l’hydroélectricité, en attribuant la responsabilité de la pandémie aux difficultés économiques

Si le gouvernement de la Colombie-Britannique accepte les demandes de l’industrie pour un tarif réduit, les coûts seraient répercutés sur les Britanno-Colombiens ordinaires (qui paient déjà plus que les clients industriels). Le  Narwhal a l’histoire.

23 juillet 202023 juillet 2020 – L’Ontario adopte le projet de loi 197, qui écraser la loi sur l’évaluation environnementale en plaçant de nombreuses décisions entièrement sous la responsabilité du cabinet.

Présenté comme un projet de loi de « relance de l’économie », il s’agit en réalité d’un pur recul réglementaire sans consultation publique. Le National Observer a plus d’informations sur la légalité et les détails législatifs de ce projet de loi.

21 juillet 202021 juillet 2020 – Terre-Neuve continue de faire pression sur les fonctionnaires fédéraux pour obtenir un paquet d’aide et des incitations à l’exploration.

Le Premier ministre sortant, Dwight Ball, a déclaré : « Je crois que le soutien à l’industrie du pétrole et du gaz est la seule option dont disposerait le gouvernement fédéral pour créer des emplois ici dans notre province. S’il ne le fait pas, l’autre option serait de remettre notre province sur d’importants transferts de péréquation ». C’est tout comme dire « nous avons besoin de combustibles fossiles » pour survivre, comme l’industrie pétrolière veut le faire croire aux Canadiens.

17 juillet 202017 juillet 2020 – Les courriels du gouvernement albertain montrent comment l’industrie pétrolière a utilisé la covid-19 pour faire pression en faveur de changements temporaires des règles, dont certains sont basés sur des « questions purement économiques ».

La nouvelle, révélée par une enquête de Global News, contredit la déclaration précédente des fonctionnaires selon laquelle la suspension de dizaines de règles environnementales en avril et mai était basée sur des préoccupations de santé publique. Au lieu de cela, nous voyons une apparente mainmise de l’industrie sur la réglementation. D’autres enquêtes montrent que des fonctionnaires clés ont été écartés de certaines décisions réglementaires.

16 juillet 202016 juillet 2020 – L’Alberta a introduit une législation qui met l’Alberta sur la voie d’une privatisation croissante des soins de santé … au milieu d’une pandémie mondiale.

Vous craignez une deuxième vague ? Les Albertains s’inquiètent d’une vague de médecins quittant la province. Une nouvelle loi du gouvernement Kenney permettrait au gouvernement de signer des contrats directement avec les médecins et aux entreprises privées d’administrer les cliniques médicales.

15 juillet 202015 juillet 2020 – Ottawa et les provinces ont accordé 16 milliards de dollars d’aide à l’industrie des combustibles fossiles et peu à l’énergie propre. 

Keith Stewart, stratège principal en matière d’énergie à Greenpeace Canada, a déclaré que le gouvernement fédéral a été « complètement accaparé par l’industrie pétrolière ». Nous avons déterré des documents préparés pour Ressources naturelles Canada qui contiennent étonnamment peu d’analyses de ce à quoi pourrait ressembler une réponse COVID respectueuse du climat.

14 juillet 202014 juillet 2020 – Le ministère du travail de l’Ontario affirme que les foyers de soins de longue durée, qui sont des lieux de travail à haut risque, n’ont pas à indemniser les travailleurs qui subissent des tests covid-19.

« À mon avis, il est inapproprié que les travailleurs assument la responsabilité financière de la sécurité de leurs collègues, clients et clients », a déclaré Stephanie Premji, professeur d’études du travail à l’Université McMaster. C’est « particulièrement inquiétant pour les travailleurs à faible revenu et précaires qui ne peuvent pas se permettre de prendre des congés ».

13 juillet 202013 juillet 2020 – Les dirigeants libéraux minimisent les plans de relance écologique annoncés au début de la pandémie.

Alors que certains ministres clés avaient été initialement affectés à un groupe de travail sur la relance verte, le message du bureau de Justin Trudeau a changé, revenant sur l’importance de ce groupe de travail (dont les membres se sont également tus sur le sujet). Le Globe & Mail a tout raconté (et quelques jours seulement après la publication de son article, l’urgence de la crise climatique a été soulignée par un rapport sur les émissions de carbone non comptabilisées des forêts canadiennes en voie de disparition).

8 juillet 20208 juillet 2020 – Le gouvernement de l’Ontario de Doug Ford publie un projet de loi omnibus de 188 pages qui prétend répondre à la crise du COVID mais qui sape la protection de l’environnement.

Si effectués les changements signifieraient que le gouvernement provincial peut décider quand un prjet doit faire l’objet d’une évaluation environnementale ou pas, alors que la loi actuelle s’applique automatiquement à la plupart des projets. Cette décision intervient après que le gouvernement de Ford ait suspendu la surveillance environnementale cette année à cause de la pandémie et affaibli la loi sur la protection de l’environnement. Dans l’ensemble, la législation proposée modifierait 20 textes de loi.

7 juillet 20207 juillet 2020 – Les actionnaires des plus grandes maisons de retraite privées de l’Ontario, Chartwell, Sienna et Extendicare, devraient recevoir 59 millions de dollars ce trimestre, malgré les centaines de décès dus au COVID-19 dans leurs établissements.

Covid-19 a mis à nu les conséquences de la monétisation des soins aux personnes âgées. Tant les résidents que les travailleur.ses ont été durement touché.es, notamment par les conditions inadéquates qui ont eu un impact sur leur vie et leur santé.

7 juillet 20207 juillet 2020 – L’industrie pétrolière et gazière offshore de Terre-Neuve-et-Labrador, aux côtés du plus grand groupe de pression pétrolier du Canada, lance une nouvelle campagne pour financer et développer l’extraction des combustibles fossiles.

L’Association des industries pétrolières et gazières de Terre-Neuve-et-Labrador (NOIA) et l’Association canadienne des producteurs pétroliers (CAPP) ont lancé mardi « We Are NL Offshore », appelant le gouvernement fédéral à fournir « des incitations pour attirer davantage d’exploration dans la région et des crédits d’impôt pour relancer les projets retardés d’après le rapport de iPolitics .

7 Juillet 20207 Juillet 2020 – L’Alberta tente de contourner la justice et de soustraire les projets de sable à la surveillance environnementale en redéfinissant le terme « minéraux ».

L’Alberta continue à apporter des changements législatifs au cours de cette pandémie. Aujourd’hui, après une décision de justice qui a conclu que le gouvernement devrait procéder à des évaluations environnementales, le gouvernement de l’Alberta tente de modifier la loi pour accélérer 500 projets d’extraction de sable. Jason Unger, le directeur exécutif de l’organisation à but non lucratif Alberta Environmental Law Centre, a déclaré à l’Observateur national que « ces fosses peuvent être litigieuses », a-t-il dit. « Elles ont des impacts variés, que ce soit sur l’eau, les routes, le bruit, la poussière, d’autres choses comme ça ».

30 Juin 202030 Juin 2020 – L’Ontario prolonge l’exemption la Loi de la protection des espèces menacées pour faire plaisir à l’industrie forestière.

Après s’être servie de la pandémie pour saborder les lois de protection environnementales (restituées maintenant), l’Ontario remue le couteau dans la plaie caressant l’industrie forestière dans le sens du poil prenant pour acquis que les règles environnementales en vigueur sont assez strictes et défendant l’idée selon laquelle l’extension de cette exemption permet de relancer l’économie. Notre chargée de campagne Reykia Fick explique le non sens de cette théorie dans le  National Observer et pourquoi les mesures en place sont très loin d’être suffisantes pour protéger adéquatement l’environnement. De plus, des citoyen.nes ont laissé des centaines de commentaires exprimant leur inquiétude sur cette décision qui affaiblit la loi.  D’ailleurs, il semblerait que ce soit le fer de lance du gouvernement Ford dernièrement puisque rein que cinq jours plus tôt il avait aussi  proposé d’annihiler la loi sur la protection des espèces menacées.

29 Juin 202029 Juin 2020 –  L’Alberta rend la vie encore plus facile aux grosse corporations et creuse dans les poches des Albertains pour financer ses méga projets d’infrastructure.

Alors que les états-nations autour du monde réfléchissent à un modèle de relance qui soit plus vert, le gouvernement albertain de Kenney lui se concentre sur les dépenses dans les grosses infrastructures et le soutien financier des grosses corporations. Son plan de relance comporte une exemption des taxes corporatives et la création d’emplois dans le secteur des pipelines incluant des emplois et des investissements en santé, en éducation et en services sociaux. Le terme ‘changement climatique’ n’apparaît qu’une seule fois dans le plan. D’ailleurs quelques heures après son lancement, l’agence new yorkaise de finance Fitch a déclassé la notation de crédit de l’Alberta de AA à AA- et ce n’est pa sla première fois que l’agence le fait. En résumé, ce plan qui ne porte aucune d’attention aux énergies renouvelables et concentre ses dépenses sur le secteur pétro-gazier en chute libre est une recette pour le désastre et non une société en santé.

Notre expert Keith Stewart l’explique dans ce fil twitter.

 https://twitter.com/climatekeith/status/1277670909453766658

29 juin 202029 juin 2020 – Les compagnies aériennes rajoutent une couche: relaxation de la distanciation physique alors que la pandémie bat son plein.

Oui, c’est bien la décision que Air Canada et WestJet ont annoncé pendant la fin de semaine. Non seulement le secteur a osé demander un renflouement de leurs caisses (détails dans notre blogue) mais en plus depuis l’annonce il permet l’achat de billets pour des sièges adjacents. L’affront de ces compagnies n’est presque pas choquant: une fois de plus ils usent des recommandations de Transport Canada pour faire des profits sur le dos de la santé des gens. Malheureusement, déjà trois cas ont été rapportés sur des vols domestiques à destination de Vancouver depuis l’annonce. Les Canadiens ont réagi haut et fort sur Twitter, notamment Jann Arden.

20 juin 202020 juin 2020  – Juan Lopez Chaparro, un travailleur migrant Mexicain de 55 ans et père de 4 enfants, est décédé samedi à London en Ontario après avoir contracté la COVID-19. Il travaillait dans une ferme qui aurait ignoré les avertissements concernant les risques liés à la COVID-19 pour les travailleurs migrants.

Selon CBC, « il a récemment travaillé pour le groupe Scotlynn … qui compte actuellement 217 cas testés positifs pour la COVID-19 impliquant des travailleurs migrants et des employés agricoles » (traduction libre). Soutenez la lutte des travailleuses et travailleurs migrant·es pour des conditions de travail équitables grâce à la campagne #StatusForAll.

19 juin 202019 juin 2020 – Une enquête menée par Greenpeace a révélé que les lobbies du pétrole, du plastique et de la pétrochimie ont enregistré plus de 400 communications avec des fonctionnaires fédéraux. Cela représente 5 communications par jour. 

C’est bien plus que ce à quoi les Canadien·nes peuvent accéder. C’est pourquoi Greenpeace demande au Cabinet d’organiser la tenue d’une consultation publique cet été sur ce que devrait être une relance juste et verte. La plupart de ces communications ont porté sur la fiscalité, les finances et l’environnement. Nous savons que le lobby pétrolier fait pression pour obtenir du gouvernement un renflouement de 27 à 30 milliards de dollars ainsi qu’une série de réductions réglementaires. Agissez ici.

19 juin 202019 juin 2020 – Ottawa assouplit les exigences de la Norme sur les combustibles, et laisse les pétrolières s’en sortir pour une durée indéterminée.


Le gouvernement a choisi d’abaisser les exigences de la norme sur les combustibles à court terme, mais de rehausser les exigences sur le long terme, afin que l’objectif de 2030 soit toujours atteint. Le problème ici, c’est que cela ne fonctionne que si le prochain gouvernement ne cède pas lui aussi à la pression de l’industrie. Les gouvernements se renvoient la balle en remettant à plus tard la majeure partie des réductions d’émissions. L’assouplissement de cette norme n’est pas exactement ce que le lobby du pétrole et du gaz a demandé dans sa lettre du 27 mars au gouvernement fédéral, mais c’est un pas dans cette direction. Une nouvelle dévoilée par la Presse Canadienne.

18 Juin 202018 Juin 2020 – L’Alberta met fin à l’état d’urgence alors que son économie rouvre mais continue de suspendre les réglementations de surveillance de l’environnement.

Ceci n’est rien d’autre qu’une faveur à l’industrie pétrolière. L’audace et la tentative flagrante de tirer profit de la pandémie pour l’industrie sont résumées par le commentaire de Dale Marshall de Environmental Defence : « Il y a tout un tas de choses qui s’ouvrent … Mais nous ne pouvons pas envoyer deux personnes sur un site pour faire de la surveillance environnementale ? Cela reste une excuse bien mince pour prendre une décision idéologique et anti-environnementale ».

17 Juin 202017 Juin 2020 – Le gouvernement s’est officiellement excusé suite à la mort du travailleur migrant à cause de la Covid-19. Ceci dit, le gouvernement n’agit pas assez vite pour protéger les plus vulnérables dont les travailleurs essentiels, pour lutter contre le racisme et assurer un #StatusForAll

Le Programme des travailleurs étrangers temporaires du Canada fait l’objet d’un examen approfondi à la suite de plusieurs épidémies de coronavirus et du décès de deux travailleurs dans le sud de l’Ontario : Bonifacio Eugenio Romero et Rogelio Muñoz Santos. Découvrez comment soutenir les travailleurs migrants, notamment les personnes qui s’occupent de nos aînés et qui mettent de la nourriture sur nos tables pendant la pandémie. Greenpeace Canada soutient leur lutte pour obtenir un statut d’immigration complet, y compris des services de santé, une protection contre la discrimination, un congé d’urgence payé et des conditions d’emploi adéquates. 

17 Juin 202017 Juin 2020 – L’ACPP lance une nouvelle offensive au Québec

L’ACPP est sur le registre de lobbying pour rencontrer le Premier Ministre du Québec. Son mandat ? Soutenir l’expansion de l’industrie des énergies fossiles.Les questions à l’ordre du jour de l’ACPP ? Reculs réglementaires, norme de carburant propre et (vous l’avez deviné) soutien financier. Alexandre Shields, du Devoir, nous raconte l’histoire.

17 Juin 202017 Juin 2020Enbridge supprime la paie des non syndiqué et offre des en offrant aux employés une retraite anticipée et des indemnités de départ afin de réduire les coûts, alors qu’elle vient d’annoncer la distribution de dividendes à ses investisseurs.

En mai, Enbridge avait annoncé qu’elle paierait les dividendes trimestriels aux investisseurs le 1er Juin, et malgré les conséquences de la pandémie et le krash pétrolier. L’annonce s’est faite au même moment que Ovintiv (avant connue sous le nom d’Encana) déclarait la mise à pied de ses employés au Canada et aux É-U.Ovintiv est enregistré pour faire pression sur le gouvernement fédéral pour le financement de COVID-19, tout comme l’Association canadienne des producteurs pétroliers, qui cherche à obtenir du gouvernement une série de réductions d’impôts, de reculs réglementaires et de renflouements (voir ci-dessous). Greenpeace a travaillé sur une liste de recommandations qui devraient servir de port d’attache à tout financement afin de protéger les travailleurs et le climat.

15 Juin 202015 Juin 2020 – Une filiale immobilière et d’investissement de $4 milliards, Colliers Project Leaders, a exigé de ses employés qu’ils truquent leurs fiches de temps et qu’ils laissent tomber leurs congés s’ils veulent garder leur emploi.

C’est effectivement ce que le président et PDG de la compagnie a demandé à ses employés d’après de rapport de CBC,GO Public.  L’enquête journalistique a poussé la compagnie à rétribuer les congés aux employés. Il s’agit néanmoins du symptôme d’un problème plus vaste : plusieurs grandes chaînes d’épicerie appartenant à des personnes fortunées ont récemment réduit les indemnités de vacances (voir ci-dessous), et un nouveau rapport fédéral montre qu’ 1% du Canada possède un peu plus de 25% de la richesse du pays. Les riches continuent d’amasser leur fortune sur le dos des travailleurs. Il faut taxer les riches. Il faut agir.

11 JUIN11 JUIN  –  L’Alberta a introduit le projet de loi 22 qui propose 14 ajustements législatifs au sein de 6 ministères, facilitant ainsi l’approbation des projets pétroliers.

Les politiciens pro-pétrole ont mis la main à la pâte. La liste des mesures environnementales et d’énergie qui ont été renversées ou atrophiées en Alberta en dit long. Mais les albertains réagissent: les Premières Nations ont fait appel de la décision du gouvernement Kenney qui exclut la consultation des Premières Nations.

10 Juin 202010 Juin 2020 –  La Coalition Avenir Québec a lancé un site web pour promouvoir et défendre le controversé projet de loi 61 et supposément ‘démêler le vrai du faux’. 

Le projet qui s’est attiré l’ire de l’opposition, des environnementalistes, des activistes pour le droits humains, les lanceurs d’alerte donnait le feu vert à tourner le coin rond sur un nombre de réglementations et de processus d’évaluation, sans mentionner l’octroi d’immunité aux ministres qui pourraient par eux-même modifier des lois, comme la Loi sur la qualité de l’environnement par exemple.  La pressions des différents groupes a tout de même poussé la CAQ à transformer leur Vrai-Faux en un texte moins accusateur et centré sur la ‘relance économique du Québec’.

Avant

Après

8 Juin8 Juin – Les propriétaire milliardaire de Save-on-Foods, Jim Pattison, a dit ne pas être capable de payer $2 de plus aux travailleur.ses de son commerce. Comme de fait, les autre gros supermarchés ont suivi son exemple. Loblaws, qui appartient à la famille Weston et le Métro n’ont pas tardé à crier garde.

Ces grosse corporations n’ont pas tardé à revirer de bord et fermer l’oeil sur les inégalités économiques qu’elles alimentent. Une revenu minimum décent est la moindre des exigences. Ces travailleur.ses ont pris des risques incommensurables durant le confinement pour garder la société nourrie, entre autres. Les décrets d’état d’urgence sanitaire ont été retirés dans presque toutes le provinces, il ne faut pas laisser tomber mais les travailleu.ses essentiel.les maintenant, leur situation est urgente aussi. La Presse Canadienne  et Press Progress ont fait la lumière là-dessus.

4 Juin 20204 Juin 2020  –  Le gouvernement Trudeau  a, sans surprise  a choisi d’exempter le forage dans les océans en Terre-Neuve et Labrador de l’évaluation des risques environnementaux. 

Après des semaines de lobbying de la part du secteur pétrolier auprès du Ministre des Ressources Naturelles , le gouvernement Trudeau a cédé.Si vous remontez à Mars, vous verrez que le lobbying a commencé dès le début de la pandémie. L’absence d’un processus d’évaluation rigoureux pour cette sorte de projets menace tous non seulement nos objectifs mais accroît la possibilité des déversements et des bombardements sismiques qui impactent aussi les baleines. Le National Observer’s a compilé une liste compréhensive de la rétrogradation des règles environnementales.

3 Juin 20203 Juin 2020  – Le projet de loi québécoise 61 a pour but -entre autres – d’assouplir et d’alléger les processus d’évaluation environnementale sur les projets de régulation. 

Si ce projet devient loi, il met à risque lenvironnement et accélère 202 projets d’infrastructure. Notre chargé de campagne, Patrick Bonin garde un oeil sur ce projet de loi qui dit vouloir faciliter et accélérer la relance économique: ‘Si c’est bien cela la relance économique aux yeux M Legault, il passe à côté d’une grosse opportunité pour faire son virage vert et engagement pour les changements climatiques.’

1 Juin 20201 Juin 2020 – La Banque TD Bank charge $30,000 en pénalité d’hypothèque à une femme obligée de vendre sa maison à cause de la pandémie.

Les banques profitent de la situation difficile de ses endettés. Il faut que cela cesse. Même si légalement elles n’enfreignent pas la loi, c’est moralement répréhensible. Banks La banque TD par exemple ‘en profite en imposant des pénalités exorbitantes simplement parce que la Banque du Canada a baissé son taux d’intérêt directeur, et qu’il est si bas alors qu’il a été baissé pour aider les gens.’ explique Kristina Barybina, qui en a payé littéralement les frais. CBC a partagé le rapport de GO Public .

1 Juin 20201 Juin 2020  – Bonifacio Eugenio-Romero, un migrant mexicain, mort à cause de la COVID-19 malgré de nombreuses plaintes de la part des travailleur.ses aux représentants des syndicats sur l’absence d’équipement de protection personnel à la ferme de Kingston où Bonifacio travaillait.

La COVID-19 a bien exposé comment les plus précaire et désavantagés économiquement courent plus de risques. Ceci n’est plus acceptable, et doit changer. Plusieurs organisations mènent de front cette lutte de la justice pour les travailleur.ses migrants This needs to change. Please support organizations leading the fight for comme Migrant Justice Workers Alliance.

31 Mai 202031 Mai 2020 –   Greenpeace a découvert que le gouvernement Ford  suggérait de permettre certaines exemptions à l’industrie forestière qui leur permettrait de contourner  la Loi de 2007 sur les espèces en voie de disparition

Un pas de plus en arrière qui achèvera des espèces déjà en péril, comme les caribous. Notre chargée de campagne Nature & Alimentation, Reykia Fick a précisé : ‘profiter de la Covid-19 pour miner la réglementation environnementale alors que ce n’est pour aucune raison sanitaire est très inquiétant.’

31 Mai 202031 Mai 2020 – Amazon soutient le pipeline Keystone XL et son constructeur canadien,  TC Energy, en lui offrant ses services en ligne, d’IA et d’outils d’automatisation.

Greenpeace USA ont révélé comment les compagnies de Data tels qu’Amazon, Google et Microsoft soutiennent les pétrolières afin qu’elles profitent de la crise climatique. Le rapport Oil in the Cloud l’étaye. Ce partenariat a été dévoilé au grand jour le 13 Mai mais est passé entre les mailles. Le média OneZero a réussi à capturer l’histoire ici.

29 Mai 202029 Mai 2020 – Des lobbyists pêle-mêle continuent de faire pression.

L’ACPP a conclu 41 réunions (enregistrées) dont 1 avec le Ministre Wilkinson et 3 avec le Ministre O’Regan. En plus, des développeurs bien réseautés ont obtenu les permis qu’ils convoitent en Ontario. De même pour des lobbyistes de centres d’hébergement lucratifs et fournisseurs de soins de santé et Canada Proud amicalement reliés au gouvernement Ford. Par ailleurs à Terre-Neuve, la pression a repris de l’élan pour pousser Ottawa à approuver davantage de forage et d’exploration.

29 Mai 202029 Mai 2020 – Le plan de relance au goût des candidats conservateurs ? Pas de revenu minimum d’urgence, abrogation des lois environnementales, construction de nouveaux oléoducs et élimination de la taxe carbone. (Reportage de la CBC)

Les crises climatique et de biodiversité ne vont nulle part. Ce n’est pas le moment de faire marche arrière et laisser tout s’écrouler. Maintenant plus que jamais il faut pousser l’économie verte centrée sur l’action climatique. Il faut miser et inciter tout ce que nous avons vers et pour une transition.

26 Mai 202026 Mai 2020 – La ministre de l’énergie de l’Alberta a (vraiment) dit : ‘le moment est propice pour construire les pipelines parce que les protestations se limitent à 15 personnes tout au plus’.

Elle a même soutenu l’OPEP cette semaine, alors que le mouvement pro-pétrole canadien avait salement critiqué l’industrie à l’international… supporting OPEC. Le Directeur général d’Amnistie International a bien saisi le ridicule de la situation:

25 Mai 202025 Mai 2020 – Les 5 plus riches du Canada… se sont enrichis pendant la pandémie. Et ils n’ont donné qu’à de leur richesse. Reportage de Ricochet.

David Thomson, Joseph Tsai, Galen Weston, David Cheriton et Mark Scheinberg: leur richesse a grossi de 9% depuis la mi-Mai ($5.5 milliards) conclut l’organisme québécois, TaxCOOP. C’est pas surprenant que 75% des canadien.nes réclament de taxer les riches.

21 Mai 202025 Mai 2020 – Le gouvernement albertain suspend la réglementation sur la surveillance environnementale pour presque toutes les compagnies opérant dans le secteur pétro-gazier de la province.

Désormais, la liste des compagnies qui ne doivent plus surveiller leur émissions, leurs canaux d’évaucation, la canalisation d’eau et la qualité de leur terrain s’allonge. Les compagnies n’ont plus à surveiller la faune non plus. La Presse Canadienne rapporte bien: « A University of Calgary professor of resource law said the list of exemptions is similar to the longtime wish list of the Canadian Association of Petroleum Producers. Shaun Fluker suggested the pandemic is being used as an excuse to grant concessions. »

20 Mai 202020 Mai 2020 –  L ‘ACPP (Association Canadienne des Producteurs de Pétrole) revient à la charge avec plus de demandes sollicitant le gouvernement fédéral pour un financement à la hauteur de $30 milliards avec possiblement plus d’argent au cas-où plus de puits seraient abandonnés, afin d’obtenir plus d’avantages fiscaux et d’éxonération des frais.

Depuis le premier memo qui avait fuité en Avril (voir plus bas), la CAPP a publié quelques échanges sur leur site web. le memo 15 avril expliquait les tenants et aboutissants d’un programme de prêts et d’éxonération des taxes. comment laid out more detailed demands around a federal loan program and tax breaks. Dans un coup d’arc visant à empêcher le renforcement des mesures de protection environnementales en Alberta qui assureraient la responsabilisation des pollueurs vsv de leurs projets, le lobby pétrolier a eu l’audace de demander au gouvernement fédéral d’épargner plus d’argent pour les ‘futurs’ puits orphelines (!) laissant ainsi se dérober les investisseurs alors que les contribuables doivent payer l’addition. Certains disent que l’argent ne sera débloqué que lorsque le Fédéral et l’Alberta auront décidé la nomenclature du nouveau régime des pollueurs-payeurs conditionné d’éxonérations :

20 Mai 202020 Mai 2020 – La CDPQ mise sur le pétrole et la pharmaceutique

Financer la pharmaceutique en temps de pandémie est clairement ‘faire du business’ mais en plus la CDPQ se vulnérabilise en se donnant davantage à Suncor, le plus grand producteur canadien, ExxonMobil et ConocoPhillips tel que rapporté par le Journal de Montreal. La Caisse de Dépôt et Placement du Québec a toujours soutenu les énergies fossiles et pour coup demeure la cible des efforts citoyens qui cherchent à la faire désinvestir de ce secteur.

19 Mai 202019 Mai 2020 – Gazoduq, un oléoduc majeur à Québec demande au gouvernement provincial de renflouer ses caisses pour l’aider à construire cet oléoduc qui transporterait du pétrole obtenu par fracturation hydraulique!

Les lobbysites de GNL Québec sont nombreux, et le gouvernement ne ferme pas la porte à l’idée. Le Devoir a rapporté l’histoire. Nous avons fait appel aux côtés d’autres groupes environnementaux à ce que le gouvernement rejette le financement de ce projet – qui est en clair va à l’encontre des objectifs climatiques du Canada. Vous voulez bloquer GNL Québec ? Vous pouvez le faire en prenant action ici.

15 Mai 202015 Mai 2020 – Amazon annule l’augmentation de $2 et le temps supplémentaire double appellée “hero pay” de ses travailleurs en entrepôt alors que la crise sanitaire existe toujours et bien que Jeff Bezos soit l’homme le plus riche au monde.

Des employé.es dépisté.es positi(ves) chez Amazon Canada incluant à l’entrepôt Balzac, en Alberta. La compagnie a dit qu’elle allait limiter les congés non-payés que les employé.es pourront prendre. L’histoire parue dans PressProgress l’explique. Plus tôt en mai, le développeur de logiciels Tim Bray resigned a démissionné parce qu’Amazon’s a licencié des employé.es qui se battaient pour une meilleure protection contre la Covid-19. 

13 Mai 202013 Mai 2020 – Le gouvernement du Quebec octroie $1.7 millions à la branche canadienne au consultant international en finance McKinsey pour conseiller la province sur la méthode d’assouplissement du confinement dû à la COVID-19 lockdown.

De professionnels de la santé se demandent pourquoi eux-mêmes et notamment des épidémiologistes n’ont pas été inclus dans le processus de consultation. Le Devoir rapporte les faits. Des experts en éthique mettent en garde contre ce genre de manquement d’exclusion de la consultation publique qui engendre un manque de transparence.

11 Mai 202011 Mai 2020 – LA Canadian Business Aviation Association (ACAA en français) demande au gouvernement fédéral de suspendre toute les accises et la taxe carbone sur le fuel et le gaz pour l’aviation.

Le Premier Ministre et différents membres du Cabinet ont reçu cet appel dans une lettre officielle. Alors que les émissions Canadiannes et globales du secteur de l’aviation croissent, l’association semble se contreficher de sa responsabilité vsv de l’action climatique et insite en plus que ceci concerne tout le monde (#InItTogether). Les travailleurs des compagnies aériennes méritent protection et soutien, mais les compagnies doivent prendre leurs responsabilités face à l’urgence climatique. Même si les compagnies rouvrent doucement, la crise climatique elle ne s’est jamais arrêtée.

6 Mai 20206 Mai 2020 – L’Alberta fait marche arrière sur ses mesures de protection et de surveillance environnementales profitant de la crise sanitaire et donnant congé aux compagnies de leurs responsabilitiés d’évaluations. Par conséquent Imperial Oil, Suncor, Syncrude par exemple n’ont rien à tester encore moins surveiller alors que leurs activités continuent.

The Alberta Energy regulator a publié les nouvelles règles en date du 5 mai. posted the new rules. Quoi de nouveau ? Eh bien, à compter du 17 Mars, les compagnies doivent continuer de surveiller leur data environnemental, mais ils ne sont plus obligés de le rapporter au public citant pour raison les difficultés causées par la crise sanitaire. Ainsi les compagnies sont encore moins suivies. De même, La Presse Canadienne rapporte que les tests sur les fuites de méthane, la surveillance de la faune sauvage et des oiseaux ainsi que les programmes d’évaluation de la qualité de l’air (qui affectent les communautés autochtones notamment) ont tous été arrêtés ou amenuisés. C’est profondément inquiétant. Aucun pays à notre connaissance n’a profité à mal escient de la situation autant que l’Alberta.

1 Mai 20201 Mai 2020 – L’Ontario a facilité du lobbying à huis clos permettant ainsi aux compagnies de demander des changements légaux durant la crise sanitaire, rapporte le National Observer.

Le gouvernement Ford a créé un portail en ligne pour que les entreprises puissent fasse les demandées réglementaires qui leur faciliteraient la gestion de la pandémie en ce moment. En d’autres termes, il y a un manque de transparence. Comment ? La loi provinciale du lobbying en Ontario n’oblige aucun parti à s’enregistrer ni à déclarer publiquement ses activités de lobbying si ce parti est invité par écrit à le faire. Le reportage de National Observer explique pourquoi une ONG qui oeuvre en démocratie et observatrice est concernée.

29 Avril 202029 Avril 2020 – Le PDG de la pétrolière Cenovus, Alex Pourbaix, a fait appel pour un plan de sauvetage pour le secteur pétrolier.

Dans un appel avec des investisseu.ses, il expliqua : ‘nous avons eu des discussions avec les gouvernements de l’Alberta et fédéral autour du soutien supplémentaire en liquidité’, tel que rapporté par le Financial Post. Le registre consultable des informations rapportées par les lobbyistes pour la période du 12 au 31 Mars indique que Cenovus ont tenu 10 réunions avec 12 fonctionnaires publics, incluant le Ministre des Ressources Naturelles, Seamus O’Regan. Greenpeace met en garde contre un renflouement massif du secteur qui transfère l’argent aux investisseu.ses. Cela rendra l’économie canadienne moins résiliente alors que la transition vers l’abandon des combustibles fossiles s’opère déjà. Tout nouveau soutien financier doit servir à nettoyer les dégâts environnementaux existants, à soutenir les travailleuses
et travailleurs  du secteur et à former ces dernier pour les emplois qualitatifs de l’avenir en dehors de l’industrie des énergies fossiles.

27 Avril 202027 Avril 2020 –  Certains acteurs économiques en région ont demandé aux autorités d’expédier les approbations pour le projet de GNL Québec, un projet massif de fracturation pour le gaz incluant la construction d’un pipeline, Gazoduq.

Le mégaprojet d’énergie fossile GNL Québec de la compagnie Gazoduq implique la construction d’un gazoduc de gaz naturel issu de la fracturation. Le gazoduq traverserait le Canada de l’Alberta jusqu’au Fjord du Saguenay au Québec. Il inclut également la construction d’une usine de liquéfaction de gaz par Énergie Saguenay et un terminal d’export pour les navires-citernes, Le gazoduc traverserait des territoires autochtones et génèrerait 7,8 Mt de gaz d’émissions à effet de serre. On rapporte que des acteurs économiques de la région du Saguenay ont même demandé l’accélération du processus d’évaluation, expliquant aux journalistes que les autorités devraient, selon eux, ‘priorisé la relance rapide prjoets majeurs en cours de développement au Saguenay, incluant GNL Québec et d’autres projets industriels et miniers. Tout ces projets devront quand même obtenir l’approbation des autorités environnementales, néanmoins à travers un processus accéléré’.

Vous voulez arrêtez GNL Québec ? Agissez ici.

26 Avril 202026 Avril 2020 – En pleine urgence climatique, le gouvernement de Terre Neuve et Labrador a demandée au gouvernement fédéral un appui financier pour sauver l’exploration pétrolière côtière.

The Globe and Mail a rapporté en mars que le ministre provincial des Ressources Naturelles Siobhan Coady avait écrit à son homologue fédéral Seamus O’Reagan (qui était aussi membre du plus grand lobby de pétrole et gaz) afin de soutenir le secteur pétrolier, surtout pour accélérer l’exploration dans les eaux de Terre-Neuve. On estime qu’il existe 5,1 milliards de barils de pétrole brut dans le plancher océanique de cette région. Du pétrole que nous ne pouvons nous permettre de brûler et qu’il faut garder sous terre, puisque le Canada échoue de toute manière déjà à accomplir ses objectifs de réduction de gaz à effets de serre.

Quoi faire alors ? Les travailleuses et travailleurs  de l’industrie ont été mis à pied à cause du krash pétrolier et de la pandémie. C’est une tendance qui va croître à mesure que le monde tourne le dos aux énergies fossiles. Aujourd’hui est le temps pour former les travailleuses et travailleurs  afin de les préparer pour les emplois propres et de qualité de l’avenir. Le Sierra Club Canada Foundation recommande aux politicien.nes de soutenir les politiques d’efficacité énergétique au lieu de financer l’exploration des profondeurs océaniques et d’étendre la production pétrolière. Les politicien.nes feraient mieux de mettre ent place des mesures bénéfiques pour les individus, l’industrie et les municipalités et leur donner les moyens de créer des emplois et de réduire les factures d’électricité.

22 Avril 202022 Avril 2020 – L’industrie automobile encouragent les Canadien.nes à continuer d’acheter des voitures à combustion.

Les constructeurs automobiles ont fait un travail de maitre. Leur facilité à pivoter pour produire rapidement des ventilateurs nécessaires dans la lutte contre la Covid-19 et la survie des gens est remarquable. C’est bien la preuve qu’ils peuvent remanier leurs opérations au quart de tour lorsque le besoin est urgent. Récemment, le Président de Automotive Parts Manufacturers Association (APMA) expliquait lors d’une émission radio à Windsor que les gens devraient continuer d’acheter des véhicules à moteurs à essence, bien que les énergies renouvelables soient l’avenir. Flavio Volpe, de son nom, expliqua que le retour à ‘la nouvelle normale’ sera très semblable au normal qu’on connaîssait. Le changement de cap récent vers la production des ventilateurs est la preuve du contraire de ce que M Volpe disait, non ?

Alors ne laissons pas les constructeurs automobiles nous berner en nous faisant croire qu’il est plus facile de protéger le statut quo que de traverser le pont vers un avenir meilleur. Le gouvernement fédéral mise déjà sur un plan de relance vert, et plus de 60% des canadien.nes trouvent que la relance économique devraient prioriser l’action climatique, d’après un sondage Ipsos.

17 Avril 202017 Avril 2020 – L’Association Canadienne des Producteurs de Pétrole (ACPP) ont demandé au cercle rapproché de Trudeau’s des réunions à huis clos, en catimini, pour faire une pause sur l’action climatique.

Environmental Defence avait dévoilé un memo  secret de 13 pages que l’ACPP avait envoyé au cabinet des Ministres fédéraux listant leurs souhaits les plus pressants. Crise sanitaire ou pas, ils ne se sont pas réprimés. Le memo daté du 27 Mars énumérait ce qui suit (à comprendre au deuxième degré):

  • Ne fais pas de mal à ton prochain. Donc il faut protéger la population et la nature de la perspective matérialite purement axée sur la finance et les profits.
  • Ne pas ratifier la DNUDPA.
  • Exclure les intrus de leurs réunions, ne pas les enregistrer et ne pas rapporter les réunions de lobbying avec le gouvernement.
  • Suspendre la surveillance environnementale comme la émissions qui polluent l’air (qui en pleine pandémie causée par un virus qui s’attaque au système respiratoire est flagrant)
  • Cesser le progrès sur toutes les initiatives climatiques( ce serait difficile à croire, mais l’on sait bien que l’industrie a une riche histoire pas très solidaire de l’action climatique).

Et ce n’est pas tout. L’histoire entière est sur le site Environmental Defence.

13 Avril 202013 Avril 2020 – Les travailleuses et travailleurs migrant.es ont été forcés à travailler dans des conditions risquées sur les fermes canadiennes.

D’après Toronto Star, entre autres, les travailleuses
et travailleurs migrant.es ont subit un traitement inique face à la covid-19 à travers le Canada. Certain.es travailleuses
et travailleurs ont été forcés de travailler sans prendre le temps de s’isoler d’abord 14 jours. Les fermiers ont mis à risque la santé de ces travailleurs. Les travailleurs ont également déploré un manque d’alimentation, d’équipement de protection et de soins médicaux.

Il est inacceptable qu’un groupe de travailleuses et travailleurs  vulnérables et essentiels pour notre sécurité alimentaire et le bien de notre économie soient ainsi mal traités. Les propriétaires de fermes doivent respecter les droits. La qualité de nos aliments ne doit pas de faire aux dépends de la droits de n’importe quelle personne. (Migrant Workers Alliance for Change ; Migrant Rights Network.)

7 Avril 20207 Avril 2020 – Le gouvernement ontarien de Doug Ford a suspendu la consultation publique sous Charte des droits environnementaux

Inspiré du gouvernement albertain de Jason Kenney, Ford a suspendu la consultation et spécifiquement annulé les critères d’évaluation environnementale et de consultation publique.  Cela leur donnait le pouvoir d’aller de l’avant et approuver de projets sans nécessiter de consultation publique (reportage de CBC). La règle sera exécutée 30 jours après la fin officielle de l’état d’urgence déclaré en Ontario à cause de la Covid-19. Les groupes environnementaux ont farouchement rejeté la décision par crainte que des projets non reliés à la Covid-19 n’obtiennent désormais le feu vert sans la supervision adéquate. Notre allié Ecojustice a décrit cette bavure comme une manoeuvre de plus sur l’agenda du gouvernement Ford qui essaie très fort d’affaiblir la protection environnementale établie dans la province. L’exemption est large et ne spécifie pas quels projets seraient affectés, raison pour laquelle Ecojustice considère que Ford dépasse les limites avec son opportunisme.

2 Avril 20202 Avril 2020 – Les députés conservateurs Pierre Poilievre et Shannon Stubbs exhortent le gouvernement Trudeau d’accélérer le processus de révision de GNL Québec (du complexe de liquéfaction et du pipeline Gazoduq)

Dans une lettre publiée dans le Financial Post,  les deux politicien.nes ont appelé le gouvernement à écarter les obstacles qui ont incité les investisseu.ses milliardaires à retirer leur soutien au projet à cause de l’instabilité et du contexte canadien. Les investisseu.ses se référaient aux blocs nationaux en solidarité avec la Nation Wet’suwet’en en Colombie-Britannique plus tôt cette année. La nation s’oppose à un projet de fracturation similaire en C.-B. appelé Coastal GasLink. Notre avis ? La meilleur manière de stabiliser cette situation est de respecter la loi autochtone, les droits et les titres. Pas de peut-être ni de mais. Mais Polievre et Stubbs (cette dernière étant un député d’Alberta en lien étroit avec le plus grand lobby de pétrole et de gas au Canada) demandent à ce que ‘plus de ressources soient injectées dans l’Agence d’évaluation des impacts du Canada, d’accélérer le processus et d’imposer un délai légal sur la prise de décision’ pour GNL Québec. Vous pouvez prendre action pour arrêter GNL Québec ici.

31 Mars 202031 Mars 2020 – Les lobbyistes du secteur pétrolier ont tenu 29 réunions avec des haut fonctionnaires fédéraux, alors que le cours du pétrole est en chute libre.

Le stratège senior chez Greenpeace Canada Keith Stewart a vérifié le Sommaire de 12 mois d’activités de lobbying – Lobbyistes salariés d’organisations. Il a fait deux découvertes. Entre le 12 et le 31 mars, l’ACPP (qui a envoyé le memo secret décrié plus haut) a enregistré 29 réunions sur les thèmes de ‘ Énergie, la Taxation, les Finances et la Santé’. Les lobbyistes ont rencontré le Ministre (Libéral) O’Regan des Ressources Naturelles et le député conservateur Stubbs. L’ACPP s’est aussi entretenu avec la députée indépendant Paula Simons, Chef du personnel, des conseillers et d’autres. La Presse Canadienne l’a décrit ‘un effort de lobbying de tous les instants’. Si l’ACPP obtient du gouvernement la suspension des rapports de lobbying, nous ne saurons même plus que ces réunions ont lieu.

31 Mars 202031 Mars 2020 – Le pipeline Keystone XL reçoit un investissement massif du Premier Ministre Kenney de l’Alberta. En parallèle, la construction de Coastal GasLink et l’expansion de Trans Mountain Expansion continuent malgré les inquiétudes des communautés autochtones et les communautés locales.

Les compagnies concernées ne laissent pas la pandémie s’interposer à leurs plans. Grâce au soutien de plus d’un milliard, la construction de Keystone XL – qui va d’Alberta au Nebraska (É-U) va de l’avant. Pareillement la construction continuait en temps de pandémie et de confinement pour les deux autres projets ci-dessus mentionnés. Des centaines de travailleuses
et travailleurs  habitent dans les chantiers de travail dédiés à la construction et aux nouveaux projets d’infrastructure, en dépit des risques de transmission de la Covid-19 soulevés par des chefs autochtones. Ces constructions sournoises vous pompent l’air et vous voulez l’exprimer ? Lisez et partager notre édito d’opinion publié dans le National Observer . On a aussi rédigé un blogue scrutant la question de ce qui est véritablement essentiel en temps de pandémie.

31 Mars 202031 Mars 2020 – Le gouvernement Kenney en Alberta met les bâtons dans les roues pour la protection environnementale

Le Premier Ministre a exempté toute institution de soumettre ses rapports environnementaux (sauf pour les stations d’épuration des eaux) selon les trois grandes lois environnementales en vigueur dans la province. La province a été la première à se servir de la pandémie pour saborder les lois de protection environnementales. (Aux États-Unis voisins, il existe une douzaine d’initiatives pareilles). Alors qu’aux États-Unis, les compagnies devaient au moins démontrer leur incapacité de signaler ou rapporter leur progrès en matière environnementale à cause de la Covid-19, le geste de Kenney dépasse l’acceptable et n’est même pas comparable. Les rapports sont différés aux É-U, tandis qu’en Alberta c’est carrément suspendu. Les compagnies sont attendues de colliger les informations mais n’ont plus à les soumettre sauf si sollicité par le gouvernement. D’une part la province minimise la surveillance, de l’autre elle refuse de prolonger la période de soumission de plaintes pour les Canadiens. Ceci peut mettre à risque les communautés et l’environnement local. Le gain est purement corporatif. Plus sur ce sujet dans notre blogue.

19 Mars 202019 Mars 2020 – Kenney et le secteur pétrolier demandent un plan de sauvetage monté sur le design de la sortie de crise financière de 2008.

Un krash pétrolier, de conflits géopolitiques et une économie au ralenti à cause de la pandémie, et pourtant les compagnies pétrolières demanded un plan de sortie du style de 2008. The Globe and Mail avait rapporté à ce moment-là qu’Ottawa allait dépanner le secteur bientôt à hauteur de $ 15 milliards incluant des suspensions de l’impôt tant sur les revenu que la taxe carbone et faciliter davantage les crédits comme aux É-U avec leur programme appellé Troubled Asset Relief Program (TARP). Ça veut dire que le gouvernement achète des parts aux compagnies souffrantes comme le gouvernement américain l’a fait en 2008 avec l’industrie automobile. L’argent doit aller aux travailleuses et travailleurs  les plus impactés par la pandémie.

Mise à jour: avec l’aide des dizaines des milliers de Canadiens qui décrient le plan de sauvetage désiré par le secteur pétrolier, le fédéral s’est finalement limité à soutenir les employés, à soutenir les compagnies afin qu’elles réduisent leurs émissions et qu’elles nettoient les puits orphelins!

Vous avez plus d’informations ? Écrivez-nous à [email protected]

Vous êtes curieu.se de savoir ce que l’industrie mijote au Sud et autout du monde ?
Drilled  ont fouillé les revers et Global Energy Monitor  surveille le développement des projets énergétiques durant la pandémie.