Victoire ! Après Puma, Nike s'engage à verdir sa gamme

Qu'attend Adidas ?

Poster un commentaire
Actualité - 18 août, 2011
Après Puma, Nike s'est officiellement engagé à éliminer les substances chimiques dangereuses de sa chaîne d'approvisionnement d'ici à 2020.

L'annonce de Nike, première marque d'équipement sportif au monde, intervient cinq semaines seulement après le lancement de notre rapport (en anglais) détaillant comment certaines grandes marques internationales travaillent avec des fournisseurs chinois qui polluent les rivières en y rejetant quantités de produits chimiques toxiques. Avec de graves conséquences sur l'environnement et la population qui utilise quotidiennement l'eau polluée de ces rivières.

Ce rapport est le résultat d'une année d'investigations menées par nos experts au sein de l'industrie textile chinoise. Ils ont remonté la filière pour découvrir que de grandes marques de sport, comme Adidas, Nike et Puma, avaient tous des liens avec l'industrie à l'origine de la pollution toxique.

On se dénude pour faire plier Nike et Adidas

Après la diffusion du rapport, Greenpeace n'a pas hésité à multiplier ses actions pour verdir le secteur textile. Le week-end du 23 juillet, plus de 600 militants ont entamé une danse et un strip-tease devant des enseignes Adidas et Nike dans 29 villes, réparties entre 10 pays, dont Paris, Amsterdam Pékin et Bangkok. Plus de 50.000 personnes ont signé une pétition pour demander à Nike et Adidas d'éliminer les produits toxiques de leurs chaînes de production. Des milliers d'autres ont diffusé l'info via leurs réseaux sociaux et blogs. Sans oublier que l'histoire a été relayée par la presse du monde entier, des Etats-Unis à la Grande-Bretagne en passant par la Chine et le Brésil.

Manifestation Detox, Bangkok, 23 juillet

Puma et Nike sont aujourd'hui sur la bonne voie même si Greenpeace veillera à ce qu'elles traduisent leurs engagements en actes concrets. Qu'attend Adidas pour suivre l'exemple ?




Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).