#Océans

Protégeons 30% des océans d’ici 2030

J'agis

Nos océans sont en danger : la surpêche, la pollution au plastique ou encore le changement climatique les fragilisent considérablement. Aujourd’hui, nous avons une chance de renverser la situation car les représentant(e)s des gouvernements débattent d’un nouveau traité international aux Nations unies qui pourrait aboutir à la création d’un vaste réseau de sanctuaires marins, protégeant plus de 30% des océans du monde d’ici 2030. C’est une opportunité énorme et nous allons tout mettre en œuvre pour que cela se produise. Vous êtes partant(e) ?

Les océans sont essentiels à la vie sur Terre. Ils stockent le CO2 dans leurs profondeurs, produisent la moitié de notre oxygène, régulent les températures de la planète et nourrissent plus d’un milliard de personnes. Ils constituent également l’un de nos meilleurs moyens de défense contre le changement climatique.

Malheureusement, la pression exercée par les activités humaines et aggravée par les dérèglements climatiques met à mal nos océans et entraîne le déclin de nombreux écosystèmes marins. La situation est d’autant plus grave qu’à l’heure actuelle, l’espace océanique se situant au-delà des frontières nationales (aussi appelé la haute mer) ne fait l’objet d’aucune protection. Nous ne pouvons pas ne pas réagir. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a encore de l’espoir, en créant notamment un réseau de réserves marines couvrant au moins 30% des océans d’ici 2030. Et vous pouvez nous y aider !

En orange, espaces maritimes à protéger. Ils couvrent 30% des océans (en volume). 

 

Vers 30% de réserves marines en 2030

En collaboration avec les universités de York et d’Oxford, Greenpeace a réalisé une étude scientifique qui démontre comment protéger 30% des océans d’ici 2030. Forts de cette étude, nous demandons maintenant aux responsables politiques de nous doter d’un outil juridique assez ambitieux pour permettre la mise en place de ces réserves.

Le moment est essentiel car les représentant(e)s des gouvernements débattent en ce moment d’un nouveau traité international aux Nations Unies qui pourrait aboutir à la création d’un vaste réseau de sanctuaires marins, protégeant plus de 30% des océans du monde. Cette protection doit notamment permettre d’exclure les activités industrielles des zones protégées. Les océans ont besoin de nous pour les protéger.

Rejoignez le mouvement mondial !

Signez la pétition pour appeler les gouvernements à sanctuariser 30% de nos océans d’ici 2030.