J'agis

L’an dernier, Greenpeace a lancé avec Inter-Environnement Wallonie, Bond Beter Leefmilieu et TrainTramBus  un appel, pour un pacte national de mobilité. En réalité, cet appel est basé sur un projet qui vient de sortir de l’ombre : Integrato. Il s’agit d’une groupe de citoyens qui a tenté d’appliquer “le modèle suisse” au rail belge. Leur conclusion ? Cela marche et cela pourrait changer l’avenir du chemin de fer belge ! C’est ce qu’ils ont expliqué aux Parlements de notre pays.

Les transports en commun ont la vie dure depuis la crise du coronavirus. Cela ne doit pas pour autant nous faire oublier l’atout qu’ils représentent pour lutter à moyen et long termes contre la congestion, la pollution de l’air et le changement climatique !

L’appel pour un pacte national de mobilité

MOBILITÉ : des citoyens appliquent “le modèle suisse” au rail belge !

L’an dernier, Greenpeace a lancé l’appel pour un pacte national de mobilité avec Inter-Environnement Wallonie, Bond Beter Leefmilieu et TreinTramBus. Nous étions alors optimistes quant à la formation rapide d’un gouvernement fédéral ! 

Les deux principales demandes de ce document destiné à nos nouveaux ministres de la Mobilité sont, d’une part, une vision à long terme de la mobilité qui soit partagée par toutes les instances compétentes du pays, et d’autre part, une meilleure intégration des transports en commun avec comme ossature les chemins de fer. À noter que nous y soulignons aussi l’importance de l’intermodalité avec une attention particulière de l’intégration des transports publics et de la marche et du vélo. 

Suite à la formation des gouvernements régionaux, nous avons eu des rencontres avec les ministres régionaux de la Mobilité. Nous n’avons alors pas manqué de leur fournir l’appel pour un pacte national de mobilité. Toutefois, notre objectif premier était et reste de pouvoir remettre formellement cet appel au prochain ministre fédéral de la Mobilité. 

L’initiative est déjà soutenue par 54 organisations, des universitaires, Lineas, un opérateur de fret privé, et près de 7.000 citoyens. Vous pouvez toujours la soutenir !

Je soutiens une meilleure organisation des trains en Belgique

Un projet de mobilité préexistant : Integrato

L’appel pour un pacte national de mobilité est en réalité la pointe visible d’un iceberg. L’appel a en effet été rédigé en s’appuyant sur une partie jusqu’ici immergée, mais désormais dévoilée : Integrato, un projet d’expertise citoyenne soutenu par Inter-Environnement Wallonie. Depuis 2015, un groupe de travail – composé de  Flamands, de Bruxellois et de Wallons, tous dotés d’une expertise dans les transports en commun – ont bénévolement mené un travail de fond afin de repenser le système des transports publics dans notre pays, et particulièrement le transport ferroviaire. Leur démarche a été motivée par deux constatations :

●  L’offre et la qualité des transports publics dans notre pays restent largement en dessous de ce que la population et l’économie en attendent. Les multiples appels d’académiques, des acteurs économiques et des usagers en témoignent. Il faut faire mieux.

●     En matière de système de transport intégré, le “modèle suisse” est généralement reconnu comme le plus performant. Une même approche a fait son chemin en Autriche, dans quelques régions aux Pays-Bas et en Allemagne.Les experts de Integrato se sont donc engagés à examiner méticuleusement la pertinence et la faisabilité d’une application de la “vision suisse” sur le réseau ferroviaire belge tel qu’il existe. Le résultat de leur étude, expliqué en détail, de façon accessible, dans une brochure téléchargeable ici, est clair : oui, le réseau belge permet – moyennant des adaptations tout à fait réalistes ne nécessitant pas d’investissements prohibitifs – d’évoluer étape par étape vers un horaire cadencé et symétrique et organisé autour de noeuds de correspondances bien choisis.

Voici une courte vidéo d’animation pour se familiariser rapidement avec le principe de l’horaire intégré / des noeuds de correspondance :

Auditions parlementaires : des députés intéressés 

Le résultat de ce travail conséquent a déjà été présenté à plusieurs acteurs ferroviaires, institutionnels et économiques clés, ce qui a suscité beaucoup d’intérêt et de réactions positives. Le plus grand défi consiste désormais en l’adoption officielle de ce modèle par les autorités belges. Nous souhaitons en effet qu’il figure dans le futur accord du gouvernement fédéral et qu’il devienne le cadre de référence pour les décisions en matière de transport public en Belgique.

Mais Integrato et ses alliés, dont Greenpeace, ne sont pas restés les bras croisés en attendant un gouvernement fédéral de plein exercice.

Le projet Integrato a été présenté dans plusieurs Parlements, avec le soutien des initiateurs de l’appel pour un pacte de mobilité (Greenpeace, Inter-Environnement, Bond Beter Leefmilieu et TreinTramBus) : en Commission Mobilité du Parlement Wallon en février 2020 (séance disponible ici, à partir de 41’44); en Commission de la Mobilité, des Entreprises publiques et des Institutions fédérales de la Chambre début juin (séance disponible ici à partir de 1h02); et mi-juin en Commission Mobilité et Travaux publics du Parlement flamand (séance disponible ici à partir de 4’34).

À chaque fois, les parlementaires ont souligné la qualité du travail accompli et la passion du groupe Integrato pour transmettre son projet. Les échanges qui ont suivi ces séances ont toujours été riches et ont prouvé l’attention et l’intérêt des députés wallons, fédéraux et flamands sur le sujet.

Petit à petit, l’idée fait son chemin et nous nous en réjouissons !

Je soutiens une meilleure organisation des trains en Belgique Je partage sur Facebook Je partage sur Twitter Je partage sur Whatsapp
Facebook Facebook Instagram Instagram Twitter Twitter YouTube YouTube Pinterest Pinterest