Le dimanche 10 octobre avait enfin lieu la première grande marche pour le climat depuis le début de la crise du Covid-19. Avec 50.000 personnes et plus de 80 organisations venant de tout le pays, nous sommes descendu.e.s dans les rues de Bruxelles pour exiger des actions immédiates et plus ambitieuses pour le climat. Lors de la marche, les activistes de Greenpeace ont également dénoncé le marketing mensonger du secteur des combustibles fossiles, l’un des principaux moteurs de la crise climatique.

La date de la marche #BackToTheClimate n’a pas été choisie au hasard. En effet, à la fin de ce mois se déroule un important sommet européen et, en novembre, la COP26, la conférence pour le climat, aura lieu à Glasgow. Les milliers de personnes qui ont participé à la marche pour le climat ont voulu envoyer un signal fort aux responsables politiques qui représenteront notre pays. La procrastination n’est plus une excuse. Nous ne voulons plus nous contenter de mesures qui ne sont ni ambitieuses ni contraignantes. Notre demande ? Un Green New Deal pour la Belgique. Pour cela, les reponsables politiques peuvent trouver l’inspiration dans le memorandum de la Coalition Climat qui contient pas moins de 100 mesures concrètes pour s’attaquer à la crise climatique de manière approfondie et juste.

Je signe la pétition
© Johanna de Tessieres

Les victimes des inondations

Ces derniers mois, nous avons pu constater à quel point les conditions météorologiques extrêmes détruisent une nature si précieuse et font de nombreuses victimes à travers le monde entier. Nous avons une pensée toute particulière pour les victimes des inondations en Belgique qui ont été les premiers témoins du fait que la crise climatique est ici et maintenant.

© Johanna de Tessieres

Stop aux publicités fossiles

Pendant la marche pour le climat, Greenpeace a aussi mené une action contre les publicités fossiles. La combustion d’énergies fossiles contribue directement à la crise climatique. Faire la publicité de ces combustibles fossiles est particulièrement nocif pour la planète. 

C’est pourquoi, avec une vingtaine d’ONGs, nous avons lancé la semaine passée une grande pétition visant à interdire toute publicité produite par ces entreprises qui exploitent des combustibles fossiles. Cela ne concerne donc pas seulement les grands géants de l’énergie, mais aussi les constructeurs automobiles et les compagnies aériennes. 

© Johanna de Tessieres

Les activistes de Greenpeace ont confronté les manifestant.e.s aux conséquences désastreuses de ces publicités fossiles. 

Je signe la pétition
© Johanna de Tessieres

Clap de fin

A la fin de la marche des discours et des événements attendaient les manifestant.e.s dans le parc du Cinquantenaire. Ils et elles ont pu en apprendre plus sur les différentes dimensions de la crise climatique grâce aux stands des organisations participantes. A notre stand, il était possible de faire imprimer un beau dessin sur un t-shirt de deuxième main à l’occasion de notre 50ème anniversaire.

© Betty Matthysen
Je signe la pétition Je partage sur Facebook Je partage sur Twitter Je partage sur Whatsapp
Facebook Facebook Instagram Instagram Twitter Twitter YouTube YouTube Greenwire Greenwire
Interdire la publicité en faveur des combustibles fossiles

Les publicités fossiles sont des leurres qui tentent de nous

J'agis ×