Le site web Farmers2Farmers.org est une plateforme qui va aider à essaimer l’agriculture écologique en Europe. Des fermiers européens y partagent leur savoir-faire et certains auront même l’opportunité de visiter, tous frais payés, l’exploitation d’un collègue étranger.

Produire mieux, en harmonie avec la nature, afin de préserver l’environnement et de fournir une alimentation de qualité… L’agriculture écologique se développe en Europe. Mais dans beaucoup de pays, d’Europe de l’Est notamment, très peu de structures ou d’outils existent pour permettre les échanges et la diffusion des connaissances entre agriculteurs, pour les accompagner dans leur démarche de changement.

Greenpeace lance donc le site Farmers2Farmers.org, une plateforme d’échange faite par et pour les fermiers. Des agriculteurs de différents pays européens pourront ainsi échanger leurs bonnes pratiques. Ce sont leurs connaissances, leurs savoirs et leur savoir-faire qui seront partagés sur cette plateforme. Greenpeace, grâce à son réseau international, facilite ensuite la diffusion.

Comment mettre en place des alternatives qui marchent ?

Ce site permet d’échanger des informations sur les différentes pratiques agricoles durables, notamment grâce à des études de cas concrets. Par exemple : comment produire des légumes sans pesticides néonicotinoïdes ? Comment améliorer son autonomie alimentaire en élevage et éviter ainsi l’achat d’aliments transgéniques ? Le site recense des informations techniques et financières sur des alternatives expérimentées sur le terrain. De nouveaux exemples seront régulièrement ajoutés.

FarmErasmus, un programme d’échange entre agriculteurs

En parallèle, les agriculteurs peuvent se porter candidat à un « FarmErasmus », un programme d’échange qui leur permettra de passer quelques jours dans une ferme d’accueil et d’y rencontrer d’autres agriculteurs. Par exemple, les agriculteurs retenus pourront se rendre dans la ferme d’Albena Simeonova, pionnière du mouvement bio en Bulgarie, ou encore visiter la ferme de Sébastien qui cultive une grande variété de céréales en France. Six visites sont prévues en 2016-2017 sur des exploitations françaises, belges, grecques et bulgares.

L’agriculture écologique, seule à garantir l’avenir de l’humanité

Greenpeace œuvre pour une agriculture qui soit bénéfique pour la planète et l’ensemble de la population. Une agriculture qui produit une alimentation saine en harmonie avec la nature et qui, en outre, contribue à atténuer le changement climatique. C’est pour cela, que, depuis quelques années, Greenpeace travaille à la promotion des solutions apportées par l’agriculture écologique. En début d’année, Greenpeace Belgique avait lancé une campagne de crowdfunding en collaboration avec De Landgenoten et Terre-en-Vue afin d’aider deux fermiers soucieux de l’environnement à accéder à de la terre. Ce projet avait permis de récolter plus de 40.000 euros.

Le projet Farmers2Farmers.org poursuit le même objectif : contribuer en Europe au développement d’une autre agriculture, respectueuse de la terre et de l’humain.

A propos de l'auteur

Muriel de Pauw (44) is sinds april 2016 aan de slag bij Greenpeace als verantwoordelijke voor de Landbouwcampagne. "Landbouw is een onderwerp dat mij nauw aan het hart ligt, want de sector produceert het voedsel dat we elke dag op tafel zetten. Bij Greenpeace kan ik me inzetten voor de bescherming en promotie van duurzame landbouw: gezond voor iedereen en met respect voor het milieu." --- Muriel de Pauw, agée de 44 ans, a commencé chez Greenpeace en avril 2016 comme chargée de campagne Agriculture. "L'agriculture est un sujet qui me tient à coeur, car c'est elle qui produit notre nourriture au quotidien. Travailler pour Greenpeace me permet de défendre et promouvoir une agriculture durable : saine pour tous et respectueuse de l'environnement."

Muriel De Pauw

Plus d'info

Close