#Océans

Protégeons 30% des océans d’ici 2030

J'agis

 Nous agissons contre la pollution de nos océans et pour la création de réserves marines, protégeant 30% des océans d’ici 2030. C’est pourquoi notre bateau Greenpeace a levé l’ancre pour un voyage de 10 mois à travers les océans, du pôle Nord au pôle Sud. Le voyage vient de commencer, il prendra fin en mars 2020. Suivez notre expédition étape par étape et apportez votre contribution !

L’Esperanza, l’un des 3 bateaux de Greenpeace, fera escale dans de nombreuses régions qui, d’après un rapport scientifique publié par Greenpeace, doivent impérativement être protégées.

Première escale : l’Arctique

L’équipage, composé de membres de Greenpeace et de scientifiques spécialisés dans l’étude des impacts des dérèglements climatiques sur l’océan Arctique, a d’abord documenté la fonte des glaciers au pôle Nord. Le constat est effrayant : l’océan Arctique se réchauffe près de deux fois plus vite que la moyenne. Le réchauffement des océans, la montée des eaux et leur acidification affectent les ours polaires, les sternes de l’Arctique, les narvals…

Rendre visible l’invisible

Cette expédition permettra de rendre visible des maux souvent invisibles. En Arctique et ailleurs. Nous présenterons ainsi le meilleur argumentaire possible en faveur d’un traité ambitieux pour la protection de la haute mer.

De l’Arctique à l’Antarctique

L’Arctique n’est que le premier volet de cette expédition longue d’un an. Nos équipes analyseront ensuite les dangers que représentent l’extraction minière en eaux profondes et les effets dévastateurs de la pollution plastique en mer de Sargasses. L’Esperanza sera présent aussi dans la région du Récif de l’Amazone, au large de la Guyane et du Brésil, une région unique et menacée par l’industrie pétrolière. L’expédition se terminera en mars 2020, en Antarctique.

Sur notre route, nous rencontrerons des baleines à bosses, des manchots, des tortues. Nous dénoncerons des industries destructrices pour l’environnement et en particulier pour les océans : pêche illégale dans les eaux de l’océan Atlantique sud ou encore, extraction minière. Et nous rapporterons des preuves montrant à quel point il est urgent de protéger les océans.

Comment pouvez-vous agir, de chez vous, pour la protection des océans ?
Signez notre pétition.
Diminuez l’utilisation du plastique !
Inscrivez-vous à notre newsletter pour être tenu.e au courant de l’avancement de nos campagnes.

Envie d’en savoir plus ?

Lisez notre blog sur l’importance d’un traité international pour protéger les océans.