Envie d’en faire plus?
Je participe ×

Il y a deux semaines, nous nous sommes brutalement réveillés dans un autre monde. Nombre de nos habitudes quotidiennes étaient remises en question. Pour beaucoup d’entre nous, et en particulier pour les plus vulnérables, ce nouveau contexte suscite des questions et pose des problèmes. Cette crise nous fait aussi prendre conscience des choses qui comptent vraiment : l’importance du personnel médical, des personnes du secteur alimentaire et de l’agriculture, de nos enseignants et éducateurs, etc. Mais elle nous révèle aussi combien la nature, la forêt, les parcs et les espaces pour nous aérer et bouger dans notre quartier sont importants. 

C’est dans ce contexte que j’ai commis une petite erreur sur les médias sociaux. J’ai vu passer ce tweet. Mon cœur s’est emballé. Quelle bonne idée ! Interdire les rues aux voitures pour créer plus d’espace pour les gens et permettre la « distanciation sociale ». Retweet ! 

Trop tard… On m’a rapidement fait remarquer que ce n’était pas le discours officiel de Bill de Blasio, le maire de New York mais d’un compte parodique et d’une suggestion qui lui était faite.

La « qualité » hors de chez nous

Davantage de nature et d’espace dans nos quartiers

Il a donc fallu corriger. La vérité prime. Pour la toute première fois, je me suis fait avoir par une fake news. J’y ai d’autant plus vite cru que cette mesure aurait été logique. Pourquoi ne pas limiter la circulation automobile dans certaines rues ou dédier des rues à la marche et au vélo ? Depuis qu’on nous demande à tous de rester autant que possible confinés chez nous, nous aspirons encore plus à ce que nos rares sorties soient « de qualité ». 

Lors de notre promenade familiale quotidienne, je constate que nous avons souvent tendance à quitter l’espace limité du trottoir. On voit souvent des gens faire un détour entre des voitures garées ou faire un crochet par la chaussée, juste pour pouvoir garder un peu de distance sociale. Maintenant qu’il nous faut garder une distance suffisante entre nous, nous sommes frappés par l’espace que nous avons accordé à la voiture dans nos rues. 

Cela me rappelle cette belle image de Karl Jilg, qui illustre très bien à quel point nous avons sacrifié notre espace public au profit des voitures en circulation et en stationnement.

Trop peu de vert

C’est seulement maintenant que beaucoup de gens remarquent le peu d’espaces verts et de parcs de qualité dans leur quartier. Le week-end dernier, des parcs ont été fermés dans certaines villes en raison du « trop grand nombre de personnes » rassemblées en ces temps de coronavirus. Si nous ne pouvons pas garder assez de distance dans les espaces verts de notre quartier, c’est peut-être aussi qu’ils sont trop peu nombreux, non ? Pourtant les experts ne cessent de souligner l’importance de la nature, des forêts et des parcs pour notre santé (mentale et physique)

Finalement, la crise que nous vivons nous rappelle l’importance de notre espace public et de notre nature, et la façon dont nous pouvons la regagner progressivement sur la voiture. Tout le monde en profitera, surtout les personnes qui n’ont pas le luxe d’avoir leur propre jardin. 

Avez-vous constaté qu’il est parfois difficile de garder vos distances lorsque vous marchez dans votre quartier ? La nature est-elle assez présente près de chez vous ? Faites-le-nous savoir !

Joeri Thijs – Responsable Campagne mobilité

Je partage mes ondes éco-positives Je partage sur Facebook Je partage sur Twitter Je partage sur Whatsapp
Facebook Facebook Instagram Instagram Twitter Twitter YouTube YouTube