Tundra in Alaska. © Markus Mauthe / Greenpeace
Want to do more?
S'engager ×

Luxembourg, 14 juillet 2021 – Selon Greenpeace, en dépit d’une série d’annonces prometteuses, l’ensemble de propositions politiques publiées par la Commission européenne ce mercredi ne permettra pas de lutter contre la crise climatique.

« Il y a une raison pour laquelle ce plan ne s’appelle pas “Fit for 1.5” » déplore Frank Thinnes, chargé de campagne pour Greenpeace Luxembourg. « Alors que la planète continue d’être confrontée à des vagues de chaleur meurtrières, à des incendies de forêts catastrophiques et à des tempêtes et inondations sans merci, l’UE se fixe un objectif de 55 % de réduction nette des émissions, bien en deçà des 65% préconisés par les scientifiques pour limiter le réchauffement global à 1,5 °C et empêcher l’effondrement de la nature, de l’économie et de la société en général. »  

Considérer ce plan comme une solution à la crise climatique est une erreur : l’ensemble du dispositif repose en effet sur un objectif trop bas qui ne résiste pas aux conclusions scientifiques et ne permettra pas d’arrêter la destruction des systèmes de survie de notre planète. Malgré tout l’espoir qu’elles suscitent, nombreuses de ces mesures n’entreront pas en vigueur avant au moins dix ans — notamment l’arrêt progressif des voitures polluantes qui n’est prévu qu’à partir de 2035 — tandis d’autres jetteront tout simplement de l’huile sur le feu — par exemple le fait de qualifier la combustion d’arbres de biomasse, soit d’énergie renouvelable, sans utilisation écologique en cascade, c’est-à-dire de transformation de la biomasse en un produit final, lui-même utilisé au moins une fois de plus sous forme de matériau). 

Au fur et à mesure de la publication de nouveaux détails concernant les principales annonces de la Commission au sujet de son plan ‘Fit for 55’, de nouvelles analyses seront ajoutées à cette page.

Toutes les propositions de la Commission seront sujettes à des amendements et approbations du Parlement Européen et des gouvernements nationaux au cours des prochains mois et années.